in ,

Les 7 conseils de Yves Castanou aux jeunes innovateurs africains

La 10e édition de la conférence JCertif 2019 s’est ouverte ce vendredi au Palais des Congrès de Brazzaville au Congo. Cette conférence organisée par l’incubateur YekoLab était autour du thème : « Le paiement mobile à l’épreuve du réel ».

Lire aussi : Togo/Crédit-bail : la société danoise African Lease & Trade pose ses valises

Parmi les temps forts de cette conférence à YekoLab, l’intervention du DG de l’ARPCE, le régulateur télécoms congolais, par ailleurs sponsor de l’événement, Yves Castanou. Il a principalement incité les jeunes innovateurs présents à croire en eux, à développer leurs projets avec passion et surtout à rêver grand pour changer non seulement le Congo Brazza, mais également l’Afrique et même le monde.

Voici les sept conseils de Yves Castanou

1 – Codez sur ce qui va apporter de la valeur ajoutée

« Eclatez-vous pour trouver les problèmes à résoudre et apportez des réponses. Parce qu’il y a beaucoup de gens qui développent de bonnes solutions, mais qui ne servent à rien. Cela ne répond pas à un besoin pour la société. Ou encore le besoin n’est pas avéré. Codez sur ce qui va apporter de la valeur ajoutée à la vie des populations. Facebook, YouTube, Amazon, toutes les applications qui marchent aujourd’hui apportent des réponses à des besoins précis des populations. Leurs concepteurs ont regardé autour d’eux et ont répondu à la question : « Comment apporter une solution à ce besoin ? »

La qualité de problème que vous allez résoudre va déterminer la qualité de votre richesse, de votre prospérité et de votre réussite durable. Donc, cherchez des problèmes à résoudre et apportez des réponses. Cherchez, prenez le temps, n’allez pas très vite. »

” Votre vie doit compter dans le pays, dans la sous-région, dans le monde. Si les Mark Zuckerberg ont créé des applications qui touchent le Congo, je vous dis que dans les 20 prochaines années les Congolais développeront des applications qui toucheront l’Amérique. Rendez-vous en 2040. Les choses de grand sortiront du Congo. Quelle est la clé ? Il faut le croire ! ” , Yves Castanou

2 – Répondez : « L’échec me hait ! La peur a peur de moi. Je refuse d’échouer ! »

« La société nous a éduqué à ne jamais commettre des erreurs. Quand on commet une erreur, on est catégorisé comme un échec. C’est faux ! Personne n’a échoué quand il se relève. Personne ne réussit sans tomber. Jamais, jamais et jamais. Si vous êtes tombés, vous êtes qualifiés. Si votre pays est tombé, il est qualifié pour se relever. Le Rwanda est un exemple.

Voici le planning idéal pour réussir sa journée de travail

Qu’on ne vous mente pas ! Moi, j’ai beaucoup échoué et je suis content. Mes frères, mes jeunes, nous voulons tous bâtir un pays excellent, un pays où il fait bon vivre. Et c’est possible. Il n’est jamais trop tard ! On peut commencer. Qu’importe ce qui a été fait avant nous ! Ce n’est pas cela le plus important. Ce qui est le plus important, c’est ce que nous pouvons faire. Qu’est-ce que tu peux faire ? On commence par la tête, par la manière de penser. Pas par l’argent ! Quand on change sa manière de penser on change sa vie. Tôt ou tard. Cela peut prendre 10, 15 ou 20 ans ! Qu’importe, mais cela arrivera.

Quand on me dit tu ne vas jamais arriver, je réponds : « Vous blaguez ou quoi ? L’échec me hait ! La peur a peur de moi. Je refuse d’échouer ! » Quand vous dites cela constamment, vous allez voir les résultats.

Votre vie doit compter dans le pays, dans la sous-région, dans le monde. Si les Mark Zuckerberg ont créé des applications qui touchent le Congo, je vous dis que dans les 20 prochaines années les Congolais développeront des applications qui toucheront l’Amérique. Rendez-vous en 2040. Les choses de grand sortiront du Congo. Quelle est la clé ? Il faut le croire ! »

3 – Pensez grand, rêvez grand, voyez grand !

« On ne commence pas à croire quand on a dix millions. 50 millions. C’est faux ! On commence à croire quand on n’a rien ! On croît quand on a les poches trouées. On croit quand on n’a pas de pantalon à mettre ! On ne croit pas quand tout va bien… J’ai appris à croire quand je n’avais rien. J’ai appris à croire quand j’étais dans la galère… Etudiez la vie des gens qui ont réussi, vous allez toujours voir ce facteur commun : Ils ont cru lorsqu’il n’y avait aucune raison de croire. Ils ont dit c’est possible lorsque tout le monde disait que c’était impossible. Ils rêvaient grand !

J’ai étudié la vie des gens qui ont réussi. J’ai lu les livres de ceux qui ont réussi. Je m’intéresse aux gens à succès pour savoir comment ils ont fait. Et partout, ce sont les mêmes principes qui sont appliqués : Ils ont cru lorsqu’il n’y avait aucune raison de croire. Bill Gates rêvait grand. Sa maman voyait grand. Edison voyait grand ! Toi aussi, tu dois voir grand ! Donc, voyez grand et croyez que c’est possible.

À 24 ans, elle vend sa virginité sur les réseaux sociaux à 8 milliards de FCFA et trouve un client de taille

Même si vous êtes aveugles, il faut voir grand. Je ne demande pas de voir avec les yeux. Mais, avec les yeux de l’esprit. Même ceux qui sont malvoyants ou malentendants qui sont présents ici sont qualifiés. Ce ne sont pas leurs handicaps qui déterminent leurs capacités. Helen Keller était aveugle et muette. Elle a réussi. Elle est devenue millionnaire par les livres qu’elle a écrits (Helen Keller. Sourde, muette, aveugle. Histoire de ma vie, 1906. Ndlr).

Elle a montré au monde que ce n’est pas seulement les qualités naturelles qu’on a qui comptent, mais c’est le mental qu’on a qui compte. Le Mindset, la manière de penser. Pensez grand, rêvez grand, voyez grand, vous le serez ! Quand tu le crois et que personne ne te croit, c’est suffisant. Il y a toujours un créateur là-haut qui s’appelle Dieu qui croit en toi. Toi, tu crois en lui et c’est suffisant ! »

4 – Préparez-vous pour l’adversité !

« On vit dans un système où tout est fait pour qu’on pense comme tout le monde. Je refuse. Refuse de penser comme tout le monde. Tu es unique, pourquoi veux-tu penser comme les autres ?

Jeunes hommes, jeunes femmes, je vous dis : tout ce qui est grand et qui a réussi a forcément été combattu. Personne n’a réussi sans adversité. Donc, préparez-vous pour l’adversité…. Jamais 100% des gens ne vous apprécieront. D’ailleurs, quand je parle là, il y a des gens qui ne m’apprécient pas. Cela m’est égal ! D’ailleurs, je suis content. Cela change quoi ? Rien ! Je dors heureux ! Pas heureux seulement aujourd’hui, j’ai toujours été heureux. »

5 – Votre vie doit avoir un impact. Ne commettez pas le crime de rêver trop bas

« Les amis, je vous en supplie. Pour notre bien commun, pour tout ce que vous faites à travers Jcertif, à travers les applications, à travers vos projets et idées, je vous en supplie, ne commettez pas le crime de rêver trop bas. Votre vie doit avoir un impact. En développant un projet, évitez de dire : « tout ce que je veux c’est de survivre ! ». Non, il faut refuser de dire cela. Votre vie doit avoir un impact. L’on doit savoir que vous êtes passé sur la terre. Après votre départ, on doit parler de vous. »

Bien-être : se retenir d’éternuer, est ce mauvais pour la santé ?

« On peut faire des grandes choses en ayant un esprit sain. Nous au Congo, on aime tellement la chefferie. Fuyez cela comme de la peste ! Soyez simples. Soyez petits ! Dieu vous élèvera. », Yves Castanou

6 – Si vous voulez aller loin, soyez humbles

« Je me tiens devant vous et je vous le dis en toute humilité, c’est possible ! Puis, si vous voulez aller loin, soyez humbles. Aspirez aux choses simples et aux grandes choses. Dans notre société, surtout en Afrique centrale, les gens sont vraiment vantards. Et c’est aussi l’une des raisons de notre pauvreté ! Quand vous êtes très arrogant, même le ciel peut vous combattre.

On peut faire des grandes choses en ayant un esprit sain. Nous au Congo, on aime tellement la chefferie. Fuyez cela comme de la peste ! Soyez simples. Soyez petits ! Dieu vous élèvera. »

7 – Vous n’avez pas le droit de dormir !

« Que personne ne vous stoppe dans vos rêves ! Que personne ne vous limite ! Mon vœu, ma prière, mon cri, c’est que votre vie soit utile ! Votre vie doit compter. Ce n’est pas un problème d’âge. Certains l’ont compris à 60 ans et ont changé. Même si vous avez 80 ans, vous pouvez encore être utile pour les derniers mois de votre vie. Tout est question de changement de mentalité. C’est possible.

Notre pays a besoin de nous, notre continent a besoin de nous et notre monde a besoin de nous. Alors, vous n’avez pas le droit de dormir ! En toi il y a un héros, en toi il y a des livres qui n’ont pas encore été écrits. Des livres qui peuvent faire du bien aux autres. Cela se passe à l’intérieur et il faut que cela sorte… »



Didier Drogba chez le Président Alassane Ouattara, ce qu’ils se sont dit

Togo : King Mensah s’engage pour l’agriculture