in

Les avocats de Carlos Ghosn réclament la publication de documents internes par Nissan et Mitsubishi

Les avocats de Carlos Ghosn ont réclamé lundi aux Pays-Bas la publication par Nissan et Mitsubishi de documents internes relatifs à l’éviction de l’ancien président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Carlos Ghosn, qui s’est enfui en décembre dernier du Japon où il était assigné à résidence pour des soupçons de malversation financière, a lancé en juillet dernier une procédure en justice aux Pays-Bas contre les deux constructeurs automobiles japonais, jugeant son limogeage illégal.

Biens mal acquis : Le verdict est tombé pour Teodorin Obiang

Carlos Ghosn était président de Nissan-Mitsubishi BV, une entité enregistrée aux Pays-Bas. Il a été limogé après son arrestation au Japon en novembre 2018. L’audience de lundi devant le tribunal de district d’Amsterdam était la première audience publique dans le cadre de cette procédure. Carlos Ghosn réclame 15 millions d’euros d’indemnités aux deux groupes, qu’il accuse d’avoir enfreint le code du travail néerlandais.

La Délégation de l’Union européenne au Togo recrute (10 février 2020)

« Nissan et Mitsubishi ont publiquement humilié Ghosn », a déclaré son avocat Roeland de Mol devant le tribunal. « Ces informations et ces accusations n’ont jamais été présentées à Ghosn. Il n’y a pas eu de procédure en bonne et due forme. » Carlos Ghosn demande l’accès à des documents liés aux enquêtes internes menées par Nissan et Mitsubishi, sur la base desquelles les deux groupes ont limogé leur ancien patron. Selon ses avocats, Nissan et Mitsubishi étaient au courant des activités de Carlos Ghosn. Roeland de Mol a déclaré que Carlos Ghosn souhaitait « un débat exhaustif » sur les raisons de son limogeage. « Monsieur Ghosn est prêt à se battre », a-t-il ajouté.

Avec Le Figaro



Biens mal acquis : Le verdict est tombé pour Teodorin Obiang

Musique : le dernier clip de Rudeboy et Mercy Eke fait polémique sur la toile