La sœur du regretté Emiliano Sala n’a pas de mots assez durs pour condamner le vol d’images post-mortem du corps de l’attaquant argentin.

Lire aussi : Cette femme pouvait vous faire intégrer la fonction publique gabonaise avec 300 000 FCFA



La douleur d’une famille éplorée n’a donc aucune valeur. On aurait pu croire que retrouver le corps d’Emiliano Sala devait permettre aux proches de l’attaquant argentin, décédé en janvier avec son pilote dans le crash d’avion qui l’emmenait vers son nouveau club de Cardiff, de faire leur deuil. Loin de l’extraordinaire agitation médiatique qui a entouré cette disparition.

Et pourtant… Deux employés ont reconnu avoir eu accès illégalement à des images du corps de Sala, après qu’il fut découvert au fond de la Manche le 6 février dernier, lors d’un examen post-mortem effectué  à la morgue de Bournemouth Borough le jour suivant.

Diffusion sur Instagram

Romina Sala et sa famille ont été dévastées en constatant que ces images commençaient à circuler sur Instagram. “Je ne peux pas croire qu’il y ait des gens si mauvais et diaboliques“, a déclaré la sœur d’Emiliano Sala. Ses commentaires, cités par BBC Sport, figuraient dans une déclaration qui a été lue devant la Cour de la Couronne de Swindon, lors de l’audience destinée à déterminer la peine des deux prévenus, Sherry Bray (49 ans) et son employé Christopher Ashford (62 ans).

 

Avec Francefootball