Libération définitive de Gbagbo et Blé Goudé : des intellectuels africains et occidentaux lancent une pétition

Des intellectuels africains et occidentaux viennent de lancer une pétition pour la liberté définitive de Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo. C’est l’information que rapporte le site Koaci ce jour.

Libération définitive de Gbagbo et Blé Goudé : des intellectuels africains et occidentaux lancent une pétition

C’est une initiative de l’ancien Ambassadeur ivoirien en France, Pierre Kipré.

Lire aussi : Bénin : les réseaux MOOV et MTN assignés par un collège d’avocats

Pour les initiateurs de la pétition, aujourd’hui, la méfiance est grande et les interrogations sont nombreuses à l’égard des États-parties au Statut de Rome de la C.P.I.

« car, en leur nom, après avoir foulé au pied la présomption d’innocence, après avoir vu ses propres témoins être à décharge, en plus de toutes les tentatives d’entorse à des procédures mises en place pour promouvoir la lutte internationale contre l’impunité, le procureur de la C.P.I. veut faire appel pour des intérêts plus politiques que juridiques », expliquent-ils dans un document cité par Koaci.

Poursuivant, ils relèvent que, les frustrations nées de l’injuste décision d’une libération conditionnelle d’accusés pourtant acquittés s’accentuent avec le sentiment que le procès ne suit aucune des normes universelles du droit, au nom de calculs politiques.

Lire aussi : Togo – EAMAU : les résultats généraux du concours d’entrée disponibles

« Les dangers que courent la stabilité et la cohésion des États d’Afrique de l’Ouest sont ainsi aggravés par des forces obscures. Le refus de la logique de réconciliation en Côte d’Ivoire va à rebours de l’opinion publique qui reconnaît à Laurent Gbagbo son engagement permanent dans la recherche des meilleures solutions, avec tous, pour la construction d’un État démocratique, aujourd’hui comme hier et plus encore demain. La communauté ouest-africaine, peut-elle survivre à une nouvelle et dramatique explosion de violences en Côte d’Ivoire, en plus des crimes actuels du djihadisme dans la sous-région ? » , interrogent-ils, avant de lancer :

« Nous, citoyens attachés au Droit comme rempart contre toutes les injustices et convaincus de la nécessité de renforcer la démocratie participative autant que la cohésion des États africains : demandons que le procureur soit débouté de son projet de faire appel contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ; exigeons que leur acquittement, confirmé par écrit, se traduise par leur liberté effective et totale, hic et nunc. »

Lire aussi : Togo : JPK Conseils recrute (26 août 2019)

Selon la source, ils attendent des États-parties au Statut de Rome de la C.P.I. qu’ils fassent respecter les droits de la personne au nom de leur combat contre l’injustice, au risque d’être dans le déni au profit de forces jusque-là impunies et restent convaincus que les Ivoiriens, qui s’inscrivent tous dans la logique de réconciliation nationale prônée par Laurent Gbagbo , réussiront à faire de leur pays un véritable pôle de stabilité et de démocratie participative en Afrique de l’Ouest.

Plus d'articles
Un meilleur avenir est possible chez soi