L’OMS condamne « les propos racistes » de chercheurs évoquant l’Afrique comme un « terrain d’essai » pour un vaccin

Le patron de l’OMS a condamné le 6 avril les « propos racistes » de chercheurs ayant récemment évoqué l’Afrique comme « un terrain d’essai » pour tester un vaccin potentiel contre le Covid-19, dénonçant « l’héritage d’une mentalité coloniale ».

Les premiers résultats du test du vaccin contre le coronavirus publiés aux USA

« Ce genre de propos racistes ne font rien avancer. Ils vont contre l’esprit de solidarité. L’Afrique ne peut pas et ne sera un terrain d’essai pour aucun vaccin », a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, ancien chef de la diplomatie éthiopienne, au cours d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

« L’héritage de la mentalité coloniale doit prendre fin », a-t-il ajouté, en réponse à la question d’un journaliste nigérian.

Coronavirus : une entreprise japonaise annonce un vaccin contre le covid-19

Tedros n’a pas nommé les scientifiques en cause, mais une vive polémique a éclaté en France et en Afrique notamment après un échange entre un chercheur de l’Institut français de la recherche médicale (Inserm) et un chef de service d’un hôpital parisien le 1er avril sur la chaîne LCI.

Plus d'articles
Cristiano Ronaldo : la star gagne plus d’argent sur ce réseau social qu’en jouant au football