L’ONU met en garde contre une «guerre suicidaire» menée par l’humanité

Le monde est menacé. Sa biodiversité s’en va, un million d’espèces sont menacées d’extinction et les écosystèmes entiers «disparaissent sous nos yeux». La cause de cette catastrophe n’est pas à chercher loin.

«L‘humanité fait la guerre à la nature, c’est suicidaire. La nature frappe toujours en riposte, et elle le fait aujourd’hui avec une puissance et une colère croissantes», a indiqué le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres dans un discours à l’université Columbia de New York.

«Les océans sont surexploités et étouffés par les déchets plastiques. Le dioxyde de carbone qu’ils absorbent acidifie les mers. Les récifs coralliens sont blanchis et meurent. La pollution de l’air et de l’eau tue neuf millions de personnes chaque année», a souligné Antonio Guterres.

Il ne reste plus qu’à faire la paix avec la nature pour arriver à corriger le pire vers lequel nous courrons. Cela doit devenir «la priorité absolue pour tout le monde». «Dans ce contexte, la sortie de la pandémie est une opportunité. Nous pouvons voir des lueurs d’espoir sous la forme d’un vaccin. Mais il n’y a pas de vaccin pour la planète», a constaté le patron de l’Onu.

Plus d'articles
Menace terroriste : l’Imam Chalghoumi craint pour sa vie depuis la décapitation de Samuel Paty