Madagascar : le ministre de la Santé prend le contre-pied d’Andry Rajoelina et du Covid-Organics

A Madagascar, le ministre de la Santé, Professeur Ahmad Ahmad, a décidé de prendre le contre-pied de la ligne de conduite de l’équipe du président Andry Rajoelina qui promeut le Covid-Organics, le remède à base d’artemisia.

Togo / Covid-19 : l’ambassadeur de France félicite le gouvernement pour la gestion de la crise

En effet, même si à ce jour, le pays recense officiellement 7 548 cas de Covid-19, dont 65 décès, le ministre, par ailleurs médecin et agrégé en Radiologie, craint le pire pour son pays.

Dans une lettre datée, de lundi 20 juillet, adressée « aux agences et institutions partenaires du développement sanitaire », le ministre malgache de la Santé fait part d’une liste de matériels dont la Grande Île a besoin urgemment pour faire face au coronavirus. Mais la correspondance divulguée sur les réseaux sociaux, le mardi 21 juillet, n’était pas destinée à être rendue publique, indique le ministre.

« Plusieurs milliers de gens sont infectés par le virus, parmi lesquels des agents de santé, et les hôpitaux débordés par l’afflux de malades graves, dont certains décèdent malheureusement faute d’accès aux soins », décrit dans sa missive le ministre de la Santé, rapporte Rfi.

Cette nouvelle montre de Mbappé rend fou Griezmann et les joueurs du PSG

A cette lettre, est attachée une liste de matériels dont les structures de santé et le personnel soignant ont besoin en urgence, notamment 337 respirateurs, 1 200 concentrateurs d’oxygène et près d’un million de masques type FFP2. La liste mentionne aussi le besoin de médicaments, entre autres, 328 000 comprimés d’hydroxychloroquine.

Des moyens pour payer les primes de motivation et les indemnités de risque des agents de santé sont aussi demandés. Des indemnités que les soignants, épuisés, réclament depuis des plusieurs semaines.

Côte d’Ivoire / FIF : gros retournement de situation ; Drogba « bel et bien candidat »

Le ministre de la Santé désavoué par le gouvernement 

Dans la foulée après la fuite de cette lettre, dans un communiqué officiel publié en pleine nuit par la porte-parole du gouvernement, l’exécutif désavoue publiquement le ministre de la Santé. Le gouvernement se dit « consterné » par cette lettre, qui relève « d’une initiative personnelle prise par le ministre et qui n’a pas été décidée en Conseil de gouvernement ou Conseil des ministres ». Un communiqué dans lequel Ahmad Ahmad a reçu de vives critiques.

Madagascar : nouveau record de cas covid-19 ; Andry Rajoelina révèle que le nombre d’infectés continuera par augmenter

Les autorités démentent ce manque de matériel et d’équipements de protection. Pour elles, la décision du ministre est « incompréhensible » et « reflète l’état de débordement dans lequel se trouve le ministre de la Santé et son entourage ».

Plus d'articles
Coronavirus : une femme infecte 71 personnes en 60 secondes d’ascenseur