Mauritanie : fin de 10 ans d’exil pour l’opposant Moustapha Chafi

Après « un long et douloureux exil », l’homme d’affaires mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi, un opposant à l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz est rentré satisfait en Mauritanie ce dimanche 18 octobre 2020.

« Je suis le dernier opposant à rentrer dans notre chère patrie, une occasion pour les Mauritaniens de se réconcilier et de préparer leur avenir ensemble », a confié à son domicile de Nouakchott à quelques journalistes Moustapha Ould Chafi, peu après être descendu d’un vol en provenance du Qatar. 

La justice mauritanienne avait annulé il y a tout juste un an les poursuites judiciaires visant 3 opposants mauritaniens, dont cet homme d’affaires âgé d’une soixantaine d’années, réputé bon vivant. 

Le geste avait été présenté comme un « signal de la volonté d’apaisement et de normalisation du climat politique après l’élection mi-2019 du président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ».

Moustapha Ould Chafi était un farouche opposant au président Aziz, au pouvoir de 2008 à 2019. Il avait été visé à partir de 2011 par un mandat d’arrêt délivré par le pôle antiterroriste de la justice mauritanienne pour «connivence et liens avec les groupes djihadistes au Sahel», en l’occurrence Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). 

Il était à l’époque connu pour son rôle décisif dans les négociations pour la libération de plusieurs Occidentaux enlevés par Aqmi et décrit dans les capitales ouest-africaines comme un « missi dominici » au carnet d’adresses impressionnant, s’étendant du Burkina Faso et du Niger à la Côte d’Ivoire, en passant par le Mali, le Soudan ou encore le Rwanda.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Premier League : Yaya Touré trouve enfin un club