in

Meghan Markle, serait-elle la nouvelle cible de Donald trump ?

Après avoir appelé publiquement les Américains à utiliser leur droit de vote à l’occasion de la prochaine élection présidentielle, les Sussex se retrouvent dans le viseur de Donald Trump.

Ce dernier ne s’est pas privé pour tacler une nouvelle fois sa meilleure ennemie à laquelle il s’oppose depuis toujours, Meghan Markle. 

Le mercredi 23 septembre 2020, le président américain qui se porte candidat à sa réélection a confirmé ne pas être « un de ses fans ». Puis, il a souhaité avec ironie « bon courage » au prince Harry, « parce qu’il va en avoir besoin.»

TikTok : le plan B “risqué” pour contrer Donald Trump

 

Selon Gala, cette prise de parole a été condamnée par certaines personnes, se demandant notamment : « Pourquoi un prince britannique et sa femme s’impliquent-ils dans une élection américaine ? En quoi cela les concerne-t-il ? N’avons-nous pas mené une guerre pour mettre fin à l’ingérence de la monarchie britannique », se demande-t-on d’après des propos relayés dans les colonnes du Daily Mail. Et en effet, le prince Harry ne pourra pas voter le 3 novembre 2020 pour l’élection présidentielle américaine.

Le Prince Harry et Meghan Markle critiqués pour s’être mêlés des élections américaines

Mais qu’importe, Meghan Markle veut défendre ses opinions. Un avis qu’elle partageait déjà en 2006, avant que le business man soit élu à la tête du pays, la jeune femme était loin de le porter dans son cœur quand elle le croisa au casting d’une émission télévisée. Puis, elle le traitait de « misogyne » pendant la campagne de la précédente élection présidentielle. Et on sait que Donald Trump n’est jamais le dernier pour rendre la pareille à ses ennemis…




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Présidentielle aux USA : Trump refuse de s’engager à un transfert pacifique du pouvoir en cas de défaite

Quand ce renfort du Barça s’enflamme pour son arrivée