in ,

Mercato au PSG : Cristiano Ronaldo détruit les ambitions de Nasser Al-Khelaïfi

Le PSG avec son 3e titre de champion d’affilé en Ligue 1 souhaite percer en Europe. Une ambition qui s’est manifestée déjà en 2017 avec le recrutement de Neymar et Mbappé. Malgré les tentatives ces dernières années, le club de la capitale est toujours coiffé au poteau par des grands d’Europe comme Manchester United ou le FC Barcelone. Une situation que Nasser Al-Khelaïfi veut changer avec un nouveau coup XXL cet été.

PSG : un dirigeant du Barça juge ‘impossible’ le retour de Neymar

Cette semaine, la Gazzetta dello Sport a ainsi révélé que les propos élogieux de Nasser Al-Khelaïfi à l’égard de Cristiano Ronaldo avaient pour but principal de le séduire, si jamais la superstar portugaise cherchait à quitter la Juventus Turin cet été.

Pourquoi pas, sachant que le quintuple Ballon d’Or, démontre chaque saison qu’il est toujours capable de faire mal. Sans compter le fait qu’il n’y a pas beaucoup de clubs en Europe qui peuvent se payer son salaire. Mais le média américain Fox Sports va plus loin dans ce dossier, et affirme ce vendredi que CR7 refuserait toute approche signée du PSG.

Coronavirus / Football : Nasser Al-Khelaïfi annonce un plan de secours de la ligue 1

Pour la simple et bonne raison que Cristiano Ronaldo se sent bien à Turin, et est persuadé que ses dirigeants vont construire une équipe particulièrement ambitieuse l’été prochain. Sans compter le fait que l’ancien goleador du Real Madrid, qui a déjà triomphé en Angleterre et en Espagne avant de conquérir l’Italie, estime avoir fait le tour des grands championnats européens, et ne voit pas la Ligue 1 comme un défi à même de le motiver pour le moment.

La Juventus est parfaitement en phase avec cette analyse, même si le club turinois a tout de même fait estimer le montant qu’elle pourrait récupérer en cas de transfert. Il serait de 60 ME, soit 55 ME de moins que le montant déboursé en 2018 pour le faire venir du Real Madrid.

New York rouvre ses plages, signe d’un déconfinement prudent

Israël : le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu ajourné