in

Mercato – Barcelone : Lionel Messi a tout changé pour l’avenir d’Ansu Fati

Alors qu’Ansu Fati brille actuellement au FC Barcelone, cela serait en grande partie grâce à Lionel Messi et son entourage.


Publicité L-FRII


Real Madrid : Gareth Bale veut claquer la porte

Du côté du FC Barcelone, Ansu Fati a parfaitement su saisir sa chance, profitant au maximum des absences dans le secteur offensif. A 16 ans, l’attaquant a ainsi impressionné. De quoi lui permettre d’avoir désormais une place dans le groupe d’Ernesto Valverde. La direction du Barça peut ainsi avoir le sourire, elle qui avait finalement cédé cet été en offrant un nouveau contrat à Ansu Fati. Et le clan Messi pourrait bien avoir favorisé cela.

Lire aussi : Mercato – PSG : Lionel Messi a imaginé le pire pour l’avenir de Neymar !

L’influence du clan Messi

C’est en tout cas l’avis de Junior Minguella, ancien agent d’Ansu Fati. En effet, pour L’Equipe, il a ainsi assuré : « Au printemps, le Barça a fait un contrat exceptionnel à Ilaix (Moriba, 16 ans) pour qu’il ne parte pas à Manchester City. Donc, comme on peut le comprendre, le père d’Ansu a demandé la même somme pour que son fils prolonge. Le Barça n’a pas voulu, pour ne pas entrer dans une spirale avec tous les jeunes prometteurs. Ils ont proposé un petit peu moins que pour Ilaix, mais l’offre était proche. On était d’accord. C’était autour du 5 juillet, détaille l’agent. Mon père a parlé avec Bori (le père d’Ansu). Mais Bori est retourné dans les bureaux et a décidé de reprendre les négociations pour avoir plus. Le club a refusé. Bori est revenu avec trois agents différents. Avec chaque fois la même réponse. Et, au final, je ne sais pas comment, il semble qu’avec le frère de Leo (Messi), il a obtenu cette légère hausse qu’il voulait… Une hausse surtout symbolique ».

 

Avec 10sport

Bénin, personnalités, garde rapprochée, ex-président, Thomas Boni Yayi, Éric Houndété, Patrice Talon, Candide Azannaï, Théophile Yarou, Alassane Tigri,

Bénin : l’ex-président Yayi Boni séjournerait au Nigeria

Arabie Saoudite : un employé du stade débranche la VAR en plein match pour charger son portable