Netflix : les États-Unis exigent que la… disparaisse des films et séries

Aux Etats-Unis, des sénateurs exigent que Netflix réduise les scènes qui impliquent des cigarettes dans ses films et séries.

Dans une lettre transmise aux dirigeants de la plateforme, les législateurs encouragent le groupe à “limiter l’exposition des jeunes aux images de fumée ou de vapotage”.

« Nous exhortons votre entreprise à prendre des mesures plus agressives pour limiter cette imagerie et diminuer la consommation des jeunes de ce contenu nuisible », demandent les sénateurs démocrates dans un courriel accessible au public.

Pour appuyer leur demande, les parlementaires citent une étude de la Truth Initiative, une organisation dédiée à la lutte contre le tabagisme.

Ce rapport assure que les productions Netflix comportent davantage de scènes avec des cigarettes ou des e-cigarettes dans les programmes destinés aux plus jeunes que les émissions produites par d’autres plateformes.

L’organisme a soigneusement étudié les séries et films sortis ces 4 dernières années, dont “The Umbrella Academy” et “Le jeu de la dame”. Ces deux séries comportent jusqu’à 200 scènes montrant un personnage en train de fumer une cigarette.

De plus, deux tiers des programmes les plus populaires comportent des scènes avec du tabac. Les sénateurs s’attendent à une réponse de Netflix d’ici le 21 avril 2022.

Notez que Netflix a déjà été épinglé à cause de la présence trop importante des cigarettes dans ses séries et films. En 2019, une étude de Truth Initiative affirmait qu’on trouve 319 scènes où des personnages fument dans une production Netflix, soit le double de la moyenne des chaînes du câble américain.

La plateforme s’était alors engagée à faire disparaître le tabac des émissions destinées aux plus jeunes. Depuis cet engagement, “plusieurs programmes Netflix ont vu le nombre d’épisodes avec des images de tabac augmenter”, regrettent les sénateurs.

« L’échec apparent de Netflix à arrêter la prolifération de ce contenu pose de graves risques pour la santé des jeunes téléspectateurs », assure le courrier.

Similaires