Nigeria : Buhari déclare la guerre à la défécation à l’air libre

Le président Muhammadu Buhari a signé un décret, le mercredi 18 novembre 2019, pour lutter contre la défécation à l’air libre qui est devenue monnaie courante au Nigeria.

Intitulé «Ordonnance sur le Nigeria sans défécation à l’air libre d’ici 2025 et autres affaires connexes», il stipule que << l’assemblée nationale et la chambre des représentants doivent adopter des lois prévoyant des sanctions et des sanctions appropriées>>.

Le décret prévoit la création d’un « secrétariat national pour un Nigeria propre » qui sera chargé notamment de veiller à ce que « tous les lieux publics, y compris les écoles, les hôtels, les stations-service, les lieux de culte, les marchés, les hôpitaux et les bureaux disposent de toilettes et de latrines accessibles ».

Football : un joueur écope de 3 ans de suspension pour avoir tabassé l’arbitre

Il recommande aussi l’inclusion, dans tous les projets de développement au Nigeria, de la construction d’installations d’assainissement dans le processus d’approbation et de mise en œuvre.

Buhari invite donc tous les ministères et agences à coopérer avec le secrétariat de la campagne Clean Nigeria qui est censée prendre fin lorsque le Nigeria sera déclaré libre de la défécation à l’air libre.

Togo : la BAD recrute pour ces postes (29 novembre 2019)

Le Nigéria occupe la 2e place au plan mondial avec le plus grand nombre de personnes pratiquant la défécation à l’air libre. Cette pratique, selon les autorités nigérianes, a favorisé l’incapacité du pays à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) des Nations Unies.

Plus d'articles
Gims signe son retour avec deux gros projets