in

Nigeria: les accidents en nette diminution depuis l’interdiction des taxi-moto

Obafemi Hamzat, le vice-gouverneur de l’État de Lagos, a déclaré que l’État avait commencé à récolter les fruits de l’interdiction d’Okada ou taxi-moto, le taux d’accidents de moto dans l’État étant passé de 28 à 7 soit une baisse quotidienne de 75%.

Nigeria : les taxis-motos ne pourront plus circuler à Lagos

Les Okadas étaient devenus un véritable problème pour les autorités nigérianes. Les jeunes qui devaient travailler pour le développement de la société s’engageaient dans ce métier qui leur coûtait parfois la vie. 
La preuve lors de la construction du pont de liaison Lekki-Ikoyi a repris le vice-président, « l’entrepreneur nous a dit qu’il ne pouvait pas trouver de soudeurs dans le pays. Ils voulaient sortir pour faire venir des soudeurs. Nous avons retardé le projet de six mois ».

« La vérité est que les affaires d’Okada et de Keke ont un impact sur notre économie. Comme c’est le cas actuellement, nous n’avons plus d’artisans au Nigéria. Vous voulez poser des tuiles et les gens doivent venir des pays voisins. Est-ce l’avenir que nous voulons ? Lagos compte 17 de ces centres spécialisés et écoles techniques. Nous savons que ce n’est pas tout le monde qui ira à l’université, mais formons nos enfants pour qu’ils gagnent bien avec leurs mains. Et Okada enlève cela à nos enfants. »

Gambie : « Oui, je ne suis pas allé plus loin que le lycée mais, j’ai été assez courageux pour me dresser contre Yahya Jammeh » Adama Barrow

Pourvu que les jeunes reprennent la voie des formations professionnelles pour un meilleur développement du pays.

L’artiste congolais, Innoss’B est fatigué de chanter pour la paix au Congo

Togo : la nouvelle pelouse synthétique du stade d’Atakpamé inaugurée ce samedi par Faure Gnassingbé