Nigéria : une nouvelle obligation pour les utilisateurs de téléphone

Au risque de voir leur ligne téléphonique suspendue, les Nigérians ont jusqu’au 9 février pour joindre leur numéro de carte SIM à un numéro national d’identité. Ainsi, sont-ils des milliers, malgré la deuxième vague de Coronavirus, à se rendre précipitamment dans les centres d’enregistrement pour obtenir un numéro national d’identité (NIN).

Selon le gouvernement fédéral, cette mesure permettra de limiter les fraudes et de convenablement planifier certaines politiques budgétaires. Néanmoins? la besogne est aussi décousue que colossale dans le pays le plus peuplé d’Afrique, spécialement avec un délai aussi court.

En début de semaine, les opérateurs téléphoniques avaient reçu moins de 50 millions de NIN selon la commission nigériane des communications. Or, plus de 200 millions de cartes SIM sont actives dans le pays. Les ressortissants étrangers sont aussi concernés par ces mesures, ont indiqué les autorités.

Notons déjà qu’il y a environ 1 000 bureaux d’enregistrement sur le territoire nigérian dans lesquels près de 100 millions de personnes ne seraient pas correctement enregistrées.

Avec RFI …

Plus d'articles
Au moins un merci pour nos papas !