« Nous avons été trompés » , lâche un proche de Guillaume Soro après son mandat d’arrêt

Tout est allé très vite le lundi 23 décembre 2019. En provenance de Paris, Guillaume Soro devait atterrir en début d’après-midi à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny de Port-Bouët.

Mais contre toute attente, l’avion avec à son bord Guillaume Soro s’est plutôt posé à Accra, au Ghana. Franklin Nymasi, l’un des conseillers du président de Générations et peuples solidaires, a confirmé la nouvelle sur son compte Twitter. “Le président Guillaume Kigbafori Soro vient d’atterrir à Accra au Ghana. Nos remerciements d’ores et déjà aux autorités de ce pays”, a publié le Camerounais.

Côte d’Ivoire : Soro demande des garanties à la France avant de rentrer au pays

Selon les informations, l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne a appris qu’un mandat d’arrêt a été émis contre lui par les autorités ivoiriennes pour « pour tentative de déstabilisation et détournement de fonds publics ».

El Hadj Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro et très actif sur les réseaux sociaux, a observé ces événements avec beaucoup de tristesse. “Nous avons été trompés pour nous amener à voter massivement cette nouvelle constitution. Oui, je l’avoue, nous avons été trompés. Car, l’esprit dans lequel nous avons massivement voté pour cette Constitution, c’est qu’elle mettrait fin à l’ivoirité que nous avons combattu pendant des décennies”, a écrit l’ancien directeur général de l’INFS (Institut national de formation sociale) sur sa page Facebook.

À Abidjan, Emmanuel Macron demande à nouveau la «clarté politique» au G5 Sahel

On le comprend aisément, Mamadou Traoré regrette aujourd’hui d’avoir défendu la cause d’ Alassane Ouattara aux côtés de Guillaume Soro. Ce supporter du député de Ferké a ajouté que “la nouvelle Constitution a été modifiée pour permettre au Chef de l’État de briguer un troisième mandat”.

Avec Afrique-sur-7

Plus d'articles
Affaire Gbagbo à la CPI : la nouvelle requête de Fatou Bensouda devant la chambre d’appel