OMS : « Il faut s’attendre à de nouvelles mutations du coronavirus »

L’OMS (Organisation mondiale de la santé), qui suit de près l’apparition de nouvelles souches, a prévenu que le coronavirus continuerait de muter.

« Ces mutations sont naturelles, elles sont attendues. Et plus ce virus se répand, plus il a de chances de muter. Nous devons continuer à étudier ces variantes, notamment du point de vue de leur transmission », a déclaré Maria van Kerkhove, la responsable technique de l’OMS pour la réponse aux coronavirus et chef de l’unité des maladies émergentes et des zoonoses, lors d’un briefing.

L’OMS continuera de collaborer avec les scientifiques à travers le monde en la matière, a souligné Mme van Kerkhove.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a pour sa part, remarqué que l’humanité serait confrontée à de nouvelles variantes du coronavirus en 2021, exhortant les pays à partager rapidement les informations sur les nouvelles souches avec l’OMS et les autres nations.

Les autorités britanniques ont déclaré mi-décembre avoir découvert une nouvelle variation du coronavirus SRAS-CoV-2, en moyenne 56% plus contagieuse que la version originale. Le chef du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Hans Kluge a annoncé vendredi 25 décembre via Twitter que cette souche de coronavirus avait été détectée dans huit pays européens.

En Afrique du Sud, des chercheurs en génomique ont découvert une autre variante, baptisée 501.V2.

Avec Sputnik.

Plus d'articles
Madagascar : voici ce que donnent les premiers résultats de la présidentielle