Credit Photo : DR

“On ne doit pas forcer la main du chef…” ; Roger Milla divise la toile après sa demande osée au président

Roger Milla a demandé que le stade de Japoma, situé dans la commune d’arrondissement de Douala III au Cameroun, porte son nom avant la prochaine CAN. La demande du « vieux lion » divise l’opinion publique.

Alors que certains Camerounais sont contre cette idée, d’autres sont favorables. C’est le cas de Franck Erick Diffo, consultant permanent ABK Matin.

« C’est le lieu ici de récompenser l’icône mondiale Albert Roger Milla, il mérite aujourd’hui d’avoir un stade à son nom. Mais pourquoi construire un stade à Japoma et ne pas lui donner le nom d’Albert Roger Milla ? », a-t-il expliqué ce mardi 19 octobre.

Selon lui, l’ancien attaquant des Lions Indomptables a beaucoup fait pour le football africain.

En plus, poursuit-il, l’Afrique se trouve où elle est aujourd’hui grâce au Cameroun et en particulier grâce à Roger Milla.

« Il faut quelque chose d’assez significative qui va rester dans la mémoire du Cameroun. En même temps on ne doit pas forcer la main du chef de l’État. Il faut donner un véritable nom de baptême à ce stade “Stade Albert Roger Milla de Japoma”.

Si le stade Mbappé Leppé a un nom alors pourquoi pas le stade Japoma. Roger Milla en lui-même est un trophée pour le Cameroun que beaucoup semblent ne pas reconnaître », a conclu Franck Erick Diffo.

Plus d'articles
5 étapes pour en finir avec la procrastination