Ouganda : Bobi Wine encore arrêté ce lundi

BRING BACK OUR PEOPLE (ramenez nos gens), demandait Bobi Wine ce lundi 15 mars 2021 dans les rues de Kampala avant d’être arrêté par la police.

En effet, l’opposant politique protestait contre la détention d’un grand nombre de ses partisans détenus avant, pendant et après l’élection présidentielle de janvier dernier.

« Nous appelons tous les citoyens qui se sentent opprimés, les femmes dont les fils sont portés disparus, les Ougandais qui ont voté et qui voient leurs résultats bafoués, tous les Ougandais opprimés, à sortir et manifester pacifiquement contre cette impunité », avait lancé Bobi Wine, le 9 mars dernier.

« Les organisateurs de ces manifestations illégales de s’abstenir de participer à toute action illégale. La police n’hésitera pas à arrêter et poursuivre devant les tribunaux toute personne prise en train de participer à ces activités illégales », avait aussi prévenu la police.

Avec Africanews

Plus d'articles
Demi Lovato : la star révèle comment elle a perdu sa virginité