in ,

Perte de poids : ce facteur méconnu qui fait prendre du poids

Des chercheurs britanniques ont découvert que les personnes qui se croyaient en surpoids étaient plus susceptibles de prendre du poids, selon une étude publiée dans l’International Journal of Obesity.

Elle se fait retirer une tumeur de 54 kilos

Dire aux gens qu’ils doivent perdre du poids n’est pas utile ; en fait, cela a souvent l’effet contraire, comme le montrent les résultats de l’étude.  Les auteurs de l’étude ont analysé trois ensembles de données, deux provenant des États-Unis et un du Royaume-Uni, comprenant au total environ 14 000 personnes. Les trois ensembles de données ont suivi des personnes pendant au moins sept ans.

Dans deux des trois ensembles de données, environ 40 % des personnes se croyaient en surpoids et elles ont gagné près d’un point de plus de l’indice de masse corporelle (IMC) (le rapport poids/taille d’une personne) que celles qui ne se considéraient pas en surpoids. Dans la troisième étude, environ deux tiers des personnes se considéraient en surpoids et ont gagné 0,3 point d’IMC de plus que celles qui ne se considéraient pas en surpoids. Et cela, que les participants soient ou non en surpoids.

Cette technique de respiration japonaise permet de perdre du poids sans régime ni exercice

Beaucoup de personnes qui essaient de perdre du poids ont échoué plusieurs fois. Les échecs multiples conduisent à un sentiment de désespoir. C’est pourquoi les personnes qui veulent perdre du poids ne devraient pas se préoccuper de leur poids. Cela peut paraître étrange, mais comme beaucoup de gens ont l’impression que leur poids est hors de leur contrôle, mieux vaut se concentrer sur ce sur quoi on a du contrôle.

Cela signifie deux choses: Régime alimentaire et exercice physique. Même 10 minutes de marche par jour aident, et la prise d’un historique alimentaire est un excellent point de départ pour savoir d’où vous venez et où vous allez. L’objectif est de se sentir responsable et d’améliorer sa santé.

L’étude a également montré que les personnes qui se considèrent en surpoids étaient plus enclines à faire des excès alimentaires ou à manger sous l’effet du stress. C’est peut-être une forme d’impuissance apprise, voire de désespoir. Lorsqu’une personne adopte une identité « je suis en surpoids », elle peut sentir cet état comme inchangeable et être moins encline au changement.

Le régime alimentaire à adopter pour réduire le niveau d’anxiété et garder le moral

Ajoutez à cela les préjugés, la stigmatisation et la gêne qui frappent les personnes en surpoids, ces états d’âme négatifs peuvent contribuer au maintien de certaines habitudes et schémas alimentaires négatifs, y compris l’alimentation émotionnelle.

Avec Pressesante.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Un chien parti chercher de l’aide sauve la vie à sa maîtresse de 88 ans

American Airlines : la compagnie va licencier 19.000 salariés