in

Perte de poids : ces fruits à éviter pour y arriver

Il est vrai que dans une certaine mesure, des fruits contribuent à la perte de poids ; cependant les idées reçues sur un tel rôle à imputer à certains sont totalement erronées.

Cet algorithme permettrait à un smartphone de détecter le diabète

Contrairement à ce qu’il est dit, indique la nutritionniste russe Inna Pitchouguina, le melon et la pastèque ne sont pas les meilleurs alliés minceur. En raison de leur forte teneur en eau, ces cucurbitacées aiguisent l’appétit, et contiennent du saccharose et du fructose, qui augmentent le taux de sucre dans le sang.

« Tout de suite après avoir mangé du melon ou de la pastèque, on peut se sentir rassasié, mais la sensation de faim arrive très vite, poussant à manger quelque chose rapidement. En règle générale, un tel régime est impossible à suivre », a-t-elle expliqué.

Pour en tirer le maximum de bienfaits, la nutritionniste recommande de consommer ces fruits à la place des gâteaux et des bonbons pendant le repas principal en respectant la norme, à savoir, 200 à 300 grammes par jour.

Perte de poids : ce facteur méconnu qui fait prendre du poids

Pour les cas de diabète, de maladies rénales et cardiovasculaires, il faudra limiter la consommation de ces cucurbitacées qui sont à prohiber de façon catégorique chez les personnes atteintes d’ulcère, de gastrite et d’autres problèmes du tractus gastro-intestinal. 

Sputnik rapporte qu’une autre nutritionniste avait elle aussi précédemment souligné que l’abus de pastèque pouvait provoquer une dysfonction métabolique et conduire notamment à l’obésité, soulignant qu’en une fois, il ne fallait pas en manger plus de 300 grammes.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

[Vidéo] Brown, l’histoire du Ghanéen né avec 2 organes reproducteurs (mâle et féminin)

[Vidéo] Brown, l’histoire du Ghanéen né avec 2 organes reproducteurs (mâle et féminin)

Teen Wolf : Tyler Posey cuisine nu sur Instagram (photo)