in ,

Pour aller plus vite que les autres, des livreurs Amazon pendent des smartphones aux arbres

Des livreurs d’Amazon ont développé un drôle de phénomène qui est à la fois un hack malin et un symptôme de la dureté des temps modernes. 

Le temps, c’est de l’argent, et pas de pitié pour les retardataires, fut-ce un délai de quelques secondes. Cette loi d’airain de l’économie moderne n’a jamais été aussi intraitable que depuis le développement de la gig economy, soit la mise en concurrence directe d’auto-entrepreneurs corvéables à merci, dépendants du bon vouloir des différentes plateformes. 

Pour pirater Tesla, un hacker a proposé 550 millions FCFA à un employé

Comme le rapporte Bloomberg, la population d’un quartier de Chicago a eu la surprise de voir de nombreux smartphones pendus à des branches d’un arbre planté à quelques encablures de l’entrée d’un magasin Whole Foods, une célèbre chaîne américaine de supermarchés, propriété d’Amazon. 

Les appareils en question sont les outils d’un hack mis en place par les livreurs assujettis à la plateforme de livraison d’Amazon, et en particulier à la partie Instant Offers de son app bien nommée Amazon Flex. Ces «offres instantanées» concernent des missions rapides, immédiates et peu rémunératrices, à remplir sans délai avec son propre véhicule. Premier connecté, premier en route. De la même manière que le monde du trading à haute fréquence rivalise de stratagèmes techniques pour gagner quelques millisecondes et ajouter des millions de profits à leurs cahiers, la masse ubérisée des livreurs n’a d’autre choix que de se battre pour décrocher les précieuses micro-tâches. 

Santé : ce nouveau gadget d’Amazon qui prend soin de vous (photo)

Amazon Flex est capable, détaille Bloomberg, de localiser un smartphone avec une précision de quelques mètres. La personne qui placera le sien au plus proche du magasin dont partent les commandes grillera donc la priorité à ses collègues attendant quelques mètres plus loin. Dans le système de hacking collectif mis en place à Chicago, les curieux smartphones arboricoles serviraient à centraliser les missions et à les répartir au sein d’une équipe de livreurs. Un tel système d’intermédiaire est contraire à la politique d’Amazon, mais en ces temps de crise internationale et de chômage de masse, alors que nombre de VTC se retrouvent sans clientèle, la moindre tâche et le moindre dollar sont les bienvenus, et tous les coups sont permis. 



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / Coronavirus : 2 nouveaux décès signalés ce mercredi 2 septembre

Escroquerie : Vitaa et Maître Gims trahis par leur ex manager