Premier League : Manchester United remporte le match le plus fou du foot

Attendu ce samedi après sa défaite face à Crystal Palace, Manchester United voulait se relancer sur la pelouse de Brighton. Face aux Seagulls, malgré une prestation mitigée, Paul Pogba et ses coéquipiers ont réussi à faire le plein de points (3-2). Un succès obtenu au forceps et au bout de nombreux rebondissements. Le début d’une bonne série ?

Un Man United trop brouillon

En proie au doute, Manchester a eu du mal à bien entrer dans son match. Durant la première demi-heure, les Red Devils ont même été sérieusement malmenés, concédant notamment trois tirs sur le poteau (9e, 21e et 30e). Et à force de donner le bâton pour se faire battre, l’équipe de Solskjaer a fini par se faire punir. Juste avant la pause (43e), Bruno Fernandes provoquait un pénalty que Neal Maupay s’est chargé de convertir avec succès d’une brillante Panenka.

Man United a donc concédé l’ouverture du score, mais il a eu la bonne idée de rétablir la parité rapidement. A la 43e, Dunk marquait contre son camp, suite à une remise de Bruno Fernandes près du but. Une égalisation qui a relancé les Red Devils et qui ont retrouvé le terrain avec plus de mordant en seconde période.

Cela ne les a pas empêchés de trembler quand l’arbitre a indiqué le point de pénalty pour Brighton une deuxième fois. Heureusement pour eux, suite au recours à la VAR, la décision a été validée. Un pénalty annulé d’un côté, et aussi un but de l’autre, avec une réalisation de Marcus Rashford (52e) en position d’hors-jeu.

Le jeune attaquant anglais n’a cependant pas baissé les bras et a fini par faire mouche. A la 58e, et à la suite d’une superbe action individuelle, avec des feintes de frappe et un tir plein de sang-froid, il a donné l’avantage aux siens.

Classement FIFA : le top 10 des grandes nations du football mondial dévoilé ce jeudi 17 septembre

Brighton était maudit

L’avantage en question est resté de mise jusqu’à la toute dernière minute du temps additionnel, et ce malgré deux autres montants trouvés par Brighton (60e et 76e). Le Belge Trossard a, à lui seul, touché du bois à trois reprises. Il a aussi buté sur De Gea (92e) alors que les buts lui étaient grands ouverts.

La chance semblait définitivement fuir les Seagulls, mais une ultime occasion de la bande à Potter signée March (93e) a fini au fond. 2-2, c’est le résultat qui allait sanctionner de manière logique ce match avant un ultime rebondissement. L’officiel constate alors que Maupay avait touché le ballon du bras, et après utilisation de la VAR, il accorde un penalty qui permet à Fernandes de donner la victoire, très heureuse, à Manchester United.

Avec ce résultat, United passe à la 14e place pendant que Brighton monte au 6e rang. Prochains matchs : Tottenham pour les Red Devils et Everton pour les Seagulls.




Plus d'articles
Washington double la prime offerte pour la capture du chef de l’Etat Islamique