Présidentielles américaines : Greta Thunberg se paye la tête de Donald Trump

Les esprits s’échauffent alors que l’on tarde à connaître le 46e président des Etats-Unis.

La vengeance est un plat qui se mange froid. Greta Thunberg a illustré à merveille l’expression ce jeudi 5 novembre, reprenant mot pour mot un tweet de Donald Trump dans lequel il s’était moqué d’elle en décembre 2019.

« Tellement ridicule. Donald doit travailler sur son problème de gestion de la colère, puis aller voir un bon vieux film avec un ami ! Tranquille Donald, tranquille ! », a écrit l’activiste environnementale suédoise, en réponse à un tweet du président américain qui demandait d’ « ARRÊTER LE COMPTE » des votes de l’élection présidentielle.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, il ne restait plus que six grands électeurs à glaner pour Joe Biden pour remporter l’élection, contre 56 pour Donald Trump.

Depuis qu’il est en mauvaise posture pour l’emporter, le président sortant réclame – ainsi que ses partisans – l’invalidation des bulletins non comptés le jour même de l’élection, le 3 novembre (les bulletins envoyés par courrier), ce qui est pourtant tout à fait légal.

Le 12 décembre 2019, Donald Trump avait écrit sur Twitter à propos de Greta Thunberg : « Tellement ridicule. Greta doit travailler sur son problème de gestion de la colère, puis aller voir un bon vieux film avec un ami ! Tranquille Greta, tranquille ! », en réponse à un tweet de la productrice Roma Downey, qui félicitait alors Greta Thunberg, élue personnalité de l’année 2019 par le magazine Time.

À l’époque, Greta Thunberg avait même raillé Donald Trump en modifiant sa biographie Twitter pour y inclure les mots employés par le président.

Avec Huffington Post

Plus d'articles
Nigeria : des jihadistes publient une vidéo de l’exécution de trois otages