Quand Gims se compare à Conor McGregor

Pour la sortie de son nouvel album résolument plus rap que les précédents, bien qu’il ait conservé un peu de sa fibre variété avec Origami ou encore Jusqu’ici tout va bien, GIMS s’est comparé à Conor McGregor.

Après une attente prolongée, le tout nouvel album de GIMS est enfin disponible dans les bacs et sur les plateformes de streaming. Initialement prévu pour le 13 novembre dernier, sa sortie a été repoussée à cause du confinement en vigueur qui l’aurait empêché de promouvoir sa musique à sa guise tout comme il aurait empêché à son public d’aller se procurer son disque.

Doté de dix-sept titres, Le Fléau marque un certain retour au rap de la part de GIMS. Il suffit de se pencher sur la liste des featurings : Leto, Boumidjal X, Bosh, X NILO VIRUS, Gazo, Tifyala, Heuss L’enfoiré, Vald, Kaaris et Jaekers.

Ce retour au rap tenait à coeur à GIMS comme il l’a expliqué au micro de BFMTV ce matin. Après avoir dominé les charts dans la variété, il avait besoin d’un nouveau challenge : « J’étais tranquille dans ma pop urbaine, dans ma variété, là, je retourne dans le rap, je remets ma ceinture en jeu » a-t-il déclaré.

Il a poursuivi la métaphore du sport en se comparant à Conor McGregor, le combattant de MMA émérite qui n’a jamais hésité à changer de catégories pour aller défier les plus forts de sa discipline. « S’il faut redescendre de catégorie, comme Conor McGregor, ou monter, je le ferai, pour prendre les deux ceintures ».

Avec Booska-p

Plus d'articles
Kanye West est contre le s3xe avant le mariage