Qui est J.J. Rawlings, l’ex-président ghanéen ?

Jerry John Rawlings est né le 22 juin 1947 à Accra, sur la Côte-de-l’Or, une colonie britannique, d’un père écossais et d’une mère ghanéenne.

Rawlings fréquente l’école Achimota à Accra. En 1968, il entre à l’académie militaire ghanéenne, à Teshie. Devenu lieutenant d’aviation de l’Armée de l’air ghanéenne, Jerry Rawlings organise un coup d’État, le 15 mai 1979. Sa tentative échoue. Il est arrêté. Trois semaines plus tard, libéré par d’autres officiers, et organise un nouveau coup d’Etat, le 4 juin 1979, qui renverse le régime de Fred Akuffo et le porte au pouvoir.

Le 24 septembre 1979, il cède le pouvoir à un gouvernement civil, mené par le Président Limann. Mécontent du pouvoir civil, qu’il estime corrompu, il reprend le contrôle du pays le 31 décembre 1981 par un nouveau coup d’État qui renverse le régime de Limann. Il devient alors le président du Conseil provisoire de la défense nationale.

En 1992, Rawlings démissionne de l’armée, instaure le multipartisme, et fonde le Congrès démocratique national. Il engage le pays dans un processus de démocratisation.

Il est élu président le 7 décembre 1992. La IVe République du Ghana est proclamée. Le 7 décembre 1996, il est réélu à la présidence de la République du Ghana.

Après deux mandats, la limite prévue par la Constitution ghanéenne, Rawlings entérine la candidature de son vice-président, John Atta Mills, à la présidence en 2000, au nom de son parti. Mais le 7 décembre 2000, c’est le candidat de l’opposition, du Nouveau Parti patriotique (NPP), John Kufuor, qui est élu président.

Jerry Rawlings est décédé ce jeudi 12 novembre 2020, à l’hôpital universitaire Korle-Bu d’Accra, où il avait été admis une semaine auparavant.

Similaires