in

R. Kelly : la star à nouveau dans le collimateur de la justice

Alors que R. Kelly était déjà poursuivi par la police pour des crimes sexuels, les procureurs fédéraux ont annoncé le mercredi 12 août 2020 l’arrestation de trois de ses présumés associés. Ils affirment que ces derniers ont utilisé le harcèlement et les menaces pour tenter de faire taire ses victimes.

Etats-Unis : Fox News bientôt disponible en streaming dans 20 pays

Depuis plus d’un an, l’artiste né Robert Sylvester Kelly est en attente de procès dans plusieurs États pour des délits présumés, notamment des crimes sexuels contre des mineurs et de la pornographie infantile. Il a plaidé non-coupable pour toutes les accusations, qui s’étendent aux États de l’Illinois, du Minnesota et de New York. Dans les documents publiés le mercredi, les procureurs affirment que trois membres du cercle de l’artiste dont Richard Arline JrDonnell Russell et Michael Williams ont fait des offres séparées pour faire taire les accusateurs de Kelly dans l’affaire de racket de New York contre lui par l’intimidation, le harcèlement et la corruption.

Quand la nouvelle colistière de Biden soutenait les femmes qui accusaient le politicien d’agression sexuelle

 

Selon eux, les tactiques utilisées comprennent l’incendie d’une voiture à l’extérieur d’une résidence où l’un des accusateurs logeait, des menaces de publication de photos sexuellement explicites d’une femme et un plan visant à indemniser l’un des accusateurs à hauteur de 500 000 dollars pour influencer son témoignage. “Ces crimes choquent la conscience”, a déclaré Peter Fitzhugh, agent spécial de la sécurité intérieure, dans un communiqué. “Les hommes accusés aujourd’hui auraient montré qu’il n’y a pas de ligne qu’ils ne franchiront pas pour aider Kelly à éviter les conséquences de ses crimes présumés, même si cela signifie la revictimisation ses accusateurs”.

Castex : « la France veillera à ne pas laisser impuni » le crime contre les Français au Niger

 

Le chanteur connu pour des chansons à succès comme I Believe I Can Fly a une histoire de plusieurs décennies d’allégations d’abus, en particulier sur des filles mineures. Les accusations fédérales de Chicago indiquent que Kelly s’est filmé en train d’avoir des relations sexuelles avec des mineurs et qu’il a payé des témoins potentiels lors de son procès de 2008 dans lequel il a été acquitté pour s’assurer de leur silence. Il est également accusé de corruption à New York, qui serait liée à son mariage avec la défunte chanteuse Aaliyah, alors qu’elle n’avait que 15 ans.

R Kelly accusé d’agression s3xuelle : une de ses ex sort du silence

Cette accusation s’ajoute à une précédente inculpation à New York qui inclut le racket, accusant Kelly de recruter systématiquement des filles lors de ses tournées et de les contraindre à une activité sexuelle. L’artiste doit d’abord être jugé à New York, la sélection du jury étant actuellement prévue pour le 29 septembre 2020. Les restrictions empêchant les procès en personne en raison de la pandémie de coronavirus causeront probablement un report de date.

 

Source : Geotv



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

PSG : l’annonce de Nasser Al-Khelaïfi pour le duo Neymar-Mbappé

Guinée : la date de l’élection présidentielle connue