Crédit Photo : KOACI

RDC : Présumé coupable de détournement de fonds, l’ex-Premier ministre brise le silence

Ce lundi 10 mai, le parquet général en RDC a demandé au Sénat de lever l’immunité parlementaire de deux sénateurs notamment Augustin Matata Ponyo et Ida Kamaji. En effet, M. Matata Ponyo, ex-Premier ministre sous Joseph Kabila est cité dans une affaire de détournement de fonds portant sur la somme de 205 millions de dollars.

A en croire la justice, il y aurait des indices sérieux de l’implication des deux sénateurs dans le détournement de l’argent destiné au parc agro-industriel de Bukangalonzo. Un rapport de l’Inspection générale des finances a indiqué que 205 millions de dollars ont été détournés sur les 285 millions affectés à ce projet par l’État congolais.

L’ex Premier ministre, réagissant à cette accusation a fait savoir qu’il avait volontairement raccourci son séjour à Conakry pour se défendre devant la justice.

« Je viens d’arriver à Kin pour répondre à la Justice. Je remercie les congolais qui, par amour à la RDC, m’ont prié de ne pas revenir au pays. Je leur dis : par amour à la RDC, certains d’entre nous doivent avoir le courage de braver l’injustice. Les jeunes, surtout, en ont besoin. » a-t-il écrit sur Twitter.

Par ailleurs, il a affirmé être surpris des charges qu’on lui impute dans le dossier alors qu’il n’était pas impliqué dans le pilotage du projet.

Rappelons que Augustin Matata Ponyo, après avoir quitté en novembre 2016 ses fonctions de premier ministre, exercées pendant quatre ans sous la présidence de Joseph Kabila était devenu sénateur.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2018, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a fait de la lutte contre la corruption une des priorités de son mandat.

Plus d'articles
Le Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain recrute pour six (6) postes