Russie / Affaire Navalny : le pays sanctionne des officiels français et allemands

Moscou avait déjà introduit des contre-sanctions visant des officiels allemands et français dans le cadre de l’affaire Navalny, a annoncé Sergueï Lavrov, ce jeudi 12 novembre, lors d’une conférence de presse.

« Comme l’Allemagne a été la locomotive des sanctions de l’UE en lien avec Navalny, comme ces sanctions affectent directement les hauts responsables de l’administration présidentielle russe, nos sanctions de représailles seront symétriques. Elles ont déjà été adoptées, nous en informerons bientôt nos collègues allemands et français », a fait savoir le chef de la diplomatie russe.

Pour rappel, le blogueur et opposant russe Alexeï Navalny a fait le 20 août un malaise à bord d’un avion qui reliait Tomsk à Moscou. Après un atterrissage d’urgence, il a été hospitalisé à Omsk, en Sibérie, où il a été placé en soins intensifs et dans le coma artificiel. Les médecins d’Omsk n’ont pas trouvé de traces de poison dans son sang et son urine.

À la demande de sa famille, il a été transféré par avion médicalisé à l’hôpital de la Charité en Allemagne le 22 août. Le 2 septembre, Berlin a annoncé, en se référant à des médecins militaires, qu’il aurait été empoisonné par une substance du groupe des agents toxiques Novitchok.

Plus d'articles
Emiliano Sala incinéré ce samedi à Santa Fé