in

Rwanda : l’arrestation du chanteur Kizito Mihigo confirmée

La star rwandaise du nom de Kizito Mihigo pourrait très bientôt retourner en prison. Le chanteur âgé de 38 ans été arrêté, jeudi 13 février 2020, dans le district de Nyaraguru, dans le sud du Rwanda, alors qu’il tentait de se rendre au Burundi. Il aurait été arrêté en compagnie d’un autre individu après avoir été repéré par deux fermiers.

Rwanda : Paul Kagame ne souhaite pas briguer un 4e mandat

 

Actuellement, il est détenu par le Rwanda Investigation Bureau, qui l’accuse d’avoir tenté illégalement de traverser la frontière avec l’intention de rejoindre des rébellions armées. Il est également soupçonné d’avoir tenté de soudoyer les deux fermiers qui l’ont reconnu.

Kizito Mihigo a contribué à la composition du nouvel hymne national, en 2001, et avait créé une fondation pour promouvoir la paix et la réconciliation à son retour au Rwanda. Le célèbre musicien rwandais Kizito Mihigo a longtemps été considéré comme un proche du régime. Mais en 2014, à quelques mois des commémorations du génocide commis contre les Tutsi du Rwanda, l’artiste publie une chanson ‘’Igisobanuro cy’Urupfu’’ (la Signification de la mort) qui déclenche une forte polémique, le titre étant accusé de mettre sur un pied d’égalité le génocide et les actes de vengeance commis contre les Hutu.

Spécial One : les 10 meilleurs punchlines de José Mourinho

 

Rappelons qu’il a été arrêté en avril 2014, il est alors accusé « d’entente en vue de commettre un assassinat, de complicité dans un acte terroriste et de conspiration contre le gouvernement ». Kizito Mihigo a été jugé aux côtés de trois co-accusés : Cassien Ntamuhanga, Jean-Paul Dukuzumuremyi, et Agnes Niyibizi.

Football : La CAF conteste un audit accablant et lance « Transform CAF 2021 »

Entretien d’embauche : Les techniques pour répondre aux questions pièges