in

Santé: la chicha, une boîte à maladies

La chicha (appelée aussi narguilé, hooka ou waterpipe selon les endroits) est une pipe à eau permettant de fumer du tabac. Son goût aromatisé peut sembler agréable et peut laisser imaginer qu’elle n'est pas dangereuse.

La chicha (appelée aussi narguilé, hooka ou waterpipe selon les endroits) est une pipe à eau permettant de fumer du tabac. Son goût aromatisé peut sembler agréable et peut laisser imaginer qu’elle n’est pas dangereuse. Ainsi, bien de personnes pensent que c’est un moyen d’échapper aux effets nocifs de la cigarette. Malheureusement, c’est le contraire qui s’impose. Que la chicha soit parfumée à la banane, à la cerise, à la vanille ou encore à l’abricot ou bien autres encore, elle présente des effets plus dangereux que ceux de la cigarette.

Pour fumer de la chicha, les usagers placent le tabac dans une douille qui donne sur une cheminée conduisant au fond d’un vase rempli d’eau. Ils le chauffent en ajoutant dans la douille un charbon incandescent ou une braise ardente. Ensuite, un ou plusieurs tuyaux sont reliés au sommet du vase pour permettre aux utilisateurs d’inhaler, aspirant la fumée dans la cheminée à travers l’eau.

Lire aussi : Le général Oumarou Namata Gazama prend les rênes du G5 Sahel

L’ensemble des produits utilisés plus la braise ardente ou le charbon incandescent va générer une importante quantité de fumée toxique composée de monoxyde de carbone, de goudron, des substances cancérigènes et de tous les métaux présents dans le tabac, le charbon, le revêtement du fourreau et du tuyau. l’utilisation de la chicha expose donc les fumeurs aux maladies telles que le cancer du poumon, le cancer de la gorge, l’ infarctus, l’accident vasculaire cérébral (AVC), les bronchopneumopathies …

 Chicha, plus dangereuse que la cigarette

Déjà en 2016, une étude américaine a révélé que le fumeur de chicha inhale 125 fois plus de fumée, 25 fois plus de goudron, 2,5 fois plus de nicotine et 10 fois plus de monoxyde de carbone que lorsqu’il fume une cigarette. Aussi, les recherches de la Brighton and Sussex Medical School (Royaume-Uni) démontrent la dangerosité du narguilé. Les fumeurs de chicha auraient en effet deux fois plus de risque de souffrir d’un diabète de type 2, d’un syndrome métabolique ou de dyslipidémie (taux élevé de cholestérol ou de lipides dans le sang).

Lire aussi : Togo – Dunenyo Za : la 3ème édition placée sous le signe du vivre ensemble

L’embout de la chicha, une source de maladies

Selon un rapport, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que le fait d’aspirer la fumée sur un même embout cause des problèmes de transmission de maladies telles que la tuberculose ou l’hépatite. L’utilisation répétée du même narguilé par plusieurs fumeurs consécutifs ou en même temps sans prendre en compte le changement de tube après chaque utilisation peut engendrer plusieurs infections pulmonaires.

Les usagers de la chicha ou du narguilé, doivent prendre conscience des dangers auxquels ils sont exposés car la santé n’a pas de prix dit-on.



Saham Ad
Cedeao - Sahel : des experts planchent sur l’électrification hors réseau à Lomé

Togo : La ville de Blitta disposera d’une centrale solaire photovoltaïque

Cameroun : un réseau de faussaires dont des femmes, démantelé