in ,

Sénégal : les jeunes start-up désormais exonérées d’impôts pendant 3 ans

Au Sénégal, les start-up bénéficient désormais d’un coup de pouce fiscal. Ceci découle d’une loi relative à la création et la promotion des start-up, entrée en vigueur le 28 décembre 2019 et qui voit ses contours se préciser.

Togo : l’élevage commercial, un levier pour améliorer les revenus des éleveurs

En effet, dans une note interne publiée le 24 février, Bassirou Samba Niasse, le directeur général des impôts et des domaines, indique que les star-up sont exonérées d’impôts pendant trois ans sur les sociétés IMF et de cotisations liées à la Contribution forfaitaire à la charge des employeurs (CFCE) à compter de la date de création de l’entreprise.

Pensant aller clandestinement en Europe, 13 jeunes Marocains se retrouvent par erreur en Côte d’Ivoire

Ces exonérations sont valables pour les jeunes entreprises créées en 2019 et depuis le 1er janvier 2020. « En outre, il y a lieu de considérer que la mesure relative à la suppression du minimum de perception de cinq cent mille francs (CFA) […] pour le paiement de l’IMF, est immédiatement applicable aux résultats des exercices clos le 31 décembre 2019 », ajoute la note, rapportée par nos confrères de Jeune Afrique.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Affaire Policier agressé : l’ex-international ivoirien Serey Dié prend position

Coronavirus : Christian Bassogog offre 10 millions de FCFA aux Camerounais de Chine