in

Sénégal : une commémoration exceptionelle de l’abolition de la traite des Noirs et de l’esclavage

Le Sénégal a toujours été un pôle fort quand il s’agit de parler de l’Afrique noir francophone. Depuis 2010, il est devenu le premier pays du continent à déclarer la traite des Noirs et de l’esclavage crimes contre l’humanité par son Assemblée nationale. Une commémoration virtuelle a été organisée ce lundi sur Facebook afin d’honorer la date du 27 avril 1848, marquée par décret de l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises à l’initiative de Victor Schoelcher.

Coronavirus : pourquoi des avions volent-ils sans passagers ?

La commémoration était normalement prévue ce lundi 27 avril, à la mairie de Dakar mais en raison de la maladie de Covid-19, l’association Mémoires et Partages, basée à Bordeaux, en France et à Dakar, a organisé la commémoration virtuelle suscitée.

Coronavirus : le « très gros don » de Mbappé à la Fondation Abbé Pierre

Karfa Sira Diallo, président de l’Association Mémoires et Partages, «… cette pandémie du Covid réveille, encore une fois, le souvenir d’une des conséquences de l’esclavage : la traite. On se rappelle tous les polémiques qu’il y a eu autour des tests qu’il faut faire sur les Africains», a-t-il indiqué et appelle à une forte sensibilisation autour de ce sujet même si les autorités Sénégalais ne s’y impliquent pas suffisamment.



Togo : appel à candidatures aux bourses ASRIC-UEMF

Après le peegasm

Peegasme, la nouvelle tendance sexuelle des femmes qui inquiète des médecins