in ,

Smartphones : Huawei perd sa place de premier fabricant mondial

Le chinois Huawei a perdu au troisième trimestre son titre de premier vendeur mondial de smartphones, tandis que son compatriote Xiaomi faisait son arrivée à la troisème place du podium, selon le bureau d’études Canalys.

Visé par des sanctions américaines, Huawei a vendu au troisième trimestre 51,7 millions de téléphones, moins de 23% sur un an. Dans le même temps, son rival sud-coréen Samsung écoulait 80,2 millions d’appareils (+2% sur un an) et était de nouveau premier fabricant mondial, d’après l’étude de Canalys publiée ce jeudi 29 octobre.

Huawei est dans le collimateur de l’administration du président américain Donald Trump qui le soupçonne d’espionnage potentiel au profit de Pékin, ce dont le groupe se défend. Huawei a ainsi été placé l’an dernier sur liste noire pour l’empêcher d’acquérir des technologies américaines indispensables à ses téléphones.

Depuis septembre, la firme ne peut par exemple plus équiper ses appareils haut de gamme en nouvelles puces Kirin, que le groupe n’a pas les capacités de fabriquer en interne. Elle n’a par ailleurs plus accès aux mises à jour d’Android, le système d’exploitation de l’Américain Google ultra dominant sur les téléphones.



Apple se retrouve à la quatrième place de ce classement derrière Xiaomi, avec 43,2 millions d’appareils écoulés au troisième trimestre. Vivo et Oppo, deux autres marques chinoises, occupent respectivement les cinquième et sixième places du classement.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La réaction de Charles Blé Goudé après l’interview de Laurent Gbagbo

François Hollande grand-père : cette tendre confidence sur sa petite-fille Jeanne