in

Starship : un autre test de pression emporte un vaisseau spatial

On n’en n’est pas à la première tentative, mais la troisième. Le premier prototype de vaisseau spatial avait explosé en novembre lors d’un test de pression au sol, l’entreprise avait réussi à limiter les pertes. Le PDG de spaceX, Elon Musk, a révélé ce matin dans un tweet que cela était dû à une mauvaise rondelle à la basse du véhicule.

Quand Elon Musk se moque de WhatsApp

Le second échec se situe lors de la tentative de février, le véhicule avait implosé toujours suite à un test de pression au sol engendrant des pertes moins inoffensives. C’est encore un échec très visible pour le vaisseau spatial de SpaceX, qui est censé transporter un jour des passagers et des marchandises vers des destinations lointaines.



Musk a imputé cet échec à une mauvaise « rondelle » à la base du véhicule. Musk dit qu’une « erreur de configuration de test » pourrait être à blâmer, bien que l’équipe ait fait un examen des données ce matin.

Grâce à ses contrats avec la NASA et le ministère de la Défense, SpaceX peut travailler même pendant la crise de COVID-19, En comparaison à d’autres sociétés spatiales qui ont dû se retirer pour la sécurité du personnel.

SpaceX fera exploser une fusée pour tester sa capacité à assurer la sécurité des astronautes (vidéo)

SpaceX ne semble pas envisager un retard sur le développement de Starship alors que la pandémie s’aggrave aux États-Unis. Par ailleurs, les employés de SpaceX ont travaillé dur pour préparer et construire le matériel de Boca Chica pour les futurs prototypes de Starship. Il est fort probable qu’une nouvelle unité de test soit bientôt prête.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Motorola annonce le dernier Moto G8 : Moto Power G8 Lite

Explosion dans un immeuble en Russie ce samedi