in ,

Succession d’Elizabeth II : la reine a fait son choix

Âgée de 94 ans, la question de la succession de la reine Elizabeth II à la tête de la monarchie est légitime. En effet, depuis son mariage avec Kate Middleton et la prise de ses fonctions royales, le prince William a vu sa cote de popularité monter au point parfois de faire de l’ombre à son père, le prince Charles qui est censé prendre le trône.

Elizabeth II déchirée entre raison et sentiments : ce dernier compromis proposé à Harry et Meghan

Toutefois, si certains Britanniques voudraient voir le fils succéder à Elizabeth II, il se trouve que la reine elle, n’a pas l’intention de tenir compte de la popularité de son petit-fils pour lui permettre de brûler les étapes. « La reine n’aime pas enfreindre les règles, elle ne veut pas que Charles se retire quand elle mourra. William ne veut pas non plus que cela se produise», précise ainsi le journaliste Simon Vigar, rapporte Express.co.

Liga : après sa large victoire sur Villarreal, le FC Barcelone maintient l’écart avec le Real Madrid

Réputé pour sa volonté de moderniser la monarchie, le prince William doit également sa popularité à sa jeunesse, ainsi qu’à son épouse Kate Middleton. Mais surtout, le duc de Cambridge peut compter parmi ses fans les admirateurs de Lady Diana, qui même 23 ans après sa mort, reste une icône très populaire. Toutefois chez les Windsor, hors de question de faire fi de l’ordre de succession au trône. Les règles sont pour Elizabeth II faites pour être respectées, même si selon Marc Roche, la reine préférerait dans son for intérieur, voir son petit-fils lui succéder plutôt que son propre fils.

Togo : reprise de la délivrance des visas par l’Ambassade de France … les catégories concernées

Elizabeth II “n’aime pas beaucoup Charles”

En effet, selon le journaliste Elizabeth II « n’aime pas beaucoup Charles parce qu’il est très différent d’elle », expliquait-il sur le plateau de Quotidien. « Ils n’ont aucun point commun, Charles lui dépense l’argent, Charles s’ingère dans la politique, il défend l’écologie, enfin toutes les choses qu’elle n’aime pas beaucoup », précisait-il. De son côté, Andrew Morton estime carrément que la fin du règne d’Elizabeth II est désormais venu, et ce à cause du coronavirus qui a selon lui, « pratiquement mis le prince Charles sur le trône ». « C’est terriblement triste, mais je ne vois pas comment la reine peut reprendre son travail », développe ensuite le biographe britannique, qui ajoute que « le Covid-19 ne va pas disparaître bientôt et sera avec nous pendant des mois, voire des années ».




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mercato – Premier League : les clubs ne sont toujours pas d’accord sur les dates

Togo / Université de Havard : appel à candidatures pour des cours en ligne gratuits