Des créateurs de maliciels sont désormais capables d’utiliser des fichiers audio WAV pour masquer du code malveillant, a alerté ZDNet, spécialisé dans les nouvelles technologies.

Les maliciels, ou logiciels malveillants, sont normalement des fichiers ou du texte facilement détectables, a indiqué le média, mais la tendance à la sténographie, soit l’art de cacher des informations dans un autre support de données, est de plus en plus populaire.



TIC : Whatsapp permet désormais de choisir qui peut vous ajouter à un groupe…la procédure

La sténographie permet de contourner les logiciels de sécurité, puisque ceux-ci laissent passer plus facilement des formats de fichier multimédias, comme les images (PNG, JPG), selon ZDNet. L’utilisation de fichiers audio WAV a été observée pour la première fois cette année.

Ce petit jeu de 3 minutes va révolutionner votre vie s3xuelle

Le problème, c’est que le fait de tenter de combattre ces campagnes de diffusion de maliciels permet à leurs auteurs de gagner en sophistication, a expliqué ZDNet. «Se défendre contre la sténographie […] pourrait semer le chaos dans les réseaux internes et rendre impossible la navigation sur le Web moderne», prévient l’article.

Avec Sputnik