in ,

Technologie : le SMS va bientôt disparaître

Google vient d’annoncer un effort qui participera grandement à la protection de nos données par message. Les SMS évoluent depuis quelques temps à l’ombre des regards et l’application Messages de Google aurait atteint la phase de déploiement final d’une norme baptisée RCS (remplaçant la norme SMS) : « Rich Communication Service », comprenez des SMS évolués.

Les RCS sont déjà là, dans notre vie, et viennent réduire la fracture entre la messagerie textuelle traditionnelle et celle des applications passant par internet. Les messages envoyés par WiFi, les différents fichiers pouvant être partagés comme des données de localisation, de (très) longs messages, et tout un tas d’autres fonctionnalités sont des exemples de leur évolution.

Mais à vouloir ressembler à Messenger, WhatsApp et compères, le SMS a attiré le malveillant. Passer par un SMS pour collecter des données, espionner, pirater, sera tout aussi intéressant que sur les plateformes découlant de nos réseaux sociaux. Alors, Google se devait d’ajouter une couche de sécurité devenue un argument marketing : le cryptage de bout en bout (E2EE), à la manière de WhatsApp et surtout de Signal.

La technologie consiste à utiliser un système de cryptographie ne donnant accès (qu’à l’utilisateur concerné) une clé pour en lire les données. Sur le papier, même le fournisseur du service ne peut avoir les passe-droits. L’application Messages de Google vient d’informer que sa technologie venait de réaliser un premier déploiement le jeudi 26 novembre. Les utilisateurs de la version bêta de l’application en étant les seuls concernés pour le moment.



Le déploiement à l’ensemble des utilisateurs interviendra l’année prochaine. Aucune précision supplémentaire quant au semestre voire au trimestre en question… Seule annonce, qui n’est pas une surprise, concerne la méthode de cryptage utilisée. Google rejoint Signal, WhatsApp et iMessage (Apple) mais son protocole veut avant tout se comparer au premier des trois : Signal.

L’application à succès est certainement celle qui attire le plus d’utilisateurs avides de garder la totale confidentialité des données partagées. Telegram par le passé, était le plus connu. Google avait déjà tenté un service concurrent, Allo, qu’il avait fermé en 2018 après avoir malheureusement fait en sorte que le chiffrement de bout en bout ne soit pas activé par défaut pour les utilisateurs.

Avec Presse-citron.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Los Angeles : les rassemblements temporairement interdits

« Il est supérieur à tout le monde, même à moi », quand Maradona désignait le meilleur de l’histoire