Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

>

Ténor récompensé : les Camerounais n’admettent pas cette grosse insulte (photo)

Crédit photo : nournews

Facebook
Twitter
WhatsApp

Ce samedi 30 octobre 2021, l’événement culturel au pays de Paul et Chantal Biya était la 13e édition des Canal 2’Or. Il s’agit d’une cérémonie qui récompense, les meilleurs talents artistiques. Pour cette édition, l’artiste Ténor a été sacré meilleur artiste masculin Afro Urbain, la web humoriste ivoirienne Eunice Zunon était à ses côtés pour célébrer ce moment de joie.

Une distinction qui choque plusieurs Camerounais, d’autant plus que ce dernier est en justice, après le décès d’une jeune fille dans son véhicule lors d’un accident de la circulation.

Il s’agit notamment de la jeune Erica Mouliom. En recevant son prix le samedi 30 octobre 2021, l’artiste a rendu « hommage » à la jeune fille morte dans l’accident dont il est impliqué. Un geste mal pensé qui choque les Camerounais. On se souvient que lors d’une conférence de presse à Douala, le père d’Erica Mouliom avait indiqué qu’il n’avait jamais reçu même un message de condoléances de la part de la famille de l’artiste.

 

Du m’importe quoi

 

Ainsi, nombreux sont des Camerounais qui dénoncent cet acte de l’artiste. Parmi eux, Elvis Ngoula Lontsi : « Du n’importe quoi. Pour quelqu’un qui a une affaire de meurtre pendante en justice, on n’aurait jamais dû le nominer.

Et le comble, le meurtrier vient sur le podium se moquer de sa victime et de ses proches… J’imagine leur douleur ce soir », a-t-il posté en commentaire sur la page de Médiatude qui a lancé un petit vox-pop sur la question.

« Curieux pour quelqu’un qui a été libéré pour motif de santé et qui en plus n’est pas encore jugé. Il parle déjà de tournée nationale et internationale : yessssss ! À toute son équipe managériale, je donne les mains. Etait-il contraint d’y être ?

Ne pouvait-il pas à travers une courte vidéo envoyer un message ? Ou à défaut se faire représenter ? Afin de faire pour le moment profil bas au moins jusqu’à la décision finale. Mais comme l’envie du buzz prend toujours le dessus… », a regretté Sorelle Mba.

 

Les pensées de certains vont plutôt à l’endroit de la famille de la fille. « Je me mets à la place de la famille de cette jeune fille, le voir tout sourire alors que notre fille est deux pieds sous terre. La production n’aurait pas dû le nominé », a écrit Hermann Le Bangou.

« À chaque fois que nous posons les actes mettons-nous toujours à la place de la victime que ferions-nous si nous étions les parents de cette belle Erika en voyant cette image, mes frères et sœur on n’avait pas besoin de cela gardons toujours notre sens d’humanité. Rip Erika ! », a commenté pour sa part Elvis Teguem.