Togo /Assemblée nationale : le budget 2021 voté à l’unanimité ce vendredi

Le Togo est maintenant bien situé par rapport à sa situation financière (recettes et dépenses) attendue l’année prochaine.

Les honorables députés à l’Assemblée nationale ont adopté ce vendredi 18 décembre 2020 à l’unanimité le budget national de 2021 proposé par le gouvernement.

Ce projet de loi de finances, exercice 2021, s’équilibre en ressources et en charges à 1521,6 milliards de francs CFA.

Dans les faits, le Togo compte faire 839,6 milliards de francs CFA de recettes et dépenser 1120,4 milliards de francs CFA. L’équilibre sera assuré par d’autres recettes extraordinaires de l’année prochaine.

Dans ce budget 2021, une orientation vers les secteurs sociaux malgré la crise économique due à la pandémie au Covid-19 est constatée.

En effet, le projet de budget, exercice 2021, consacre aux secteurs sociaux un montant de 445,1 milliards de francs CFA contre 401,7 milliards de francs CFA dans le budget 2020, soit une hausse de 10,8%.

Dans le détail, 65,7 milliards sont consacrés à l’agriculture et 9 milliards aux pistes rurales afin de faciliter l’accès des producteurs et des populations rurales aux marchés et aux infrastructures de base de santé, d’éducation etc.

Dans le même sens, 77,9 milliards de francs CFA seront réservés au secteur de la santé, soit 10% du montant alloué aux ministères et institutions. L’éducation quant à elle se voit allouer un montant de 195,5 milliards de francs CFA, soit 25,1% de la dotation des ministères et institutions au titre du budget 2021, est alloué à ce secteur.

Pour ces deux secteurs, le Gouvernement veut répondre aux défis posés par les manques en matière d’infrastructures ; le renforcement des effectifs et le renforcement de la résilience de ces secteurs essentiels pour les populations.

Concernant l’économie numérique, le Togo ambitionne de faire du numérique un véritable levier de la modernisation de l’économie et de la société dans son ensemble. Dans ce secteur, l’Etat jouera un rôle de catalyseur pour les investissements privés et les apports des partenaires techniques et financiers.

Ont été témoins de ce vote, le ministre de l’Economie et des finances Sani Yaya et le ministre d’Etat, Christian Trimua.

Il faut par ailleurs préciser que le budget de l’année 2021 est inférieur à celui de 2020 (1638 milliards de francs CFA), ceci dû essentiellement à la crise liée au coronavirus qui a durement impacté les recettes de l’Etat.

Plus d'articles
Cette photo de l’artiste Etane provoque un tollé sur la toile