Togo / Attaque contre des gendarmes : la réaction du gouvernement

Deux incidents à l’encontre des forces de sécurité font grand bruit sur les réseaux sociaux depuis hier. L’un qui s’est déroulé au niveau du pont d’Agoè (banlieue nord-est de la capitale) et l’autre à Sokodé (région centrale) ont fait plusieurs blessés dans les rangs des hommes en treillis.

Incident diplomatique : après la colère du Bénin, voici la réaction du Nigeria

Le mode opératoire étant similaire avec des individus habillés en noir et armés de machettes, la psychose commence par s’emparer des populations.

Le gouvernement togolais, par l’entremise du ministre en charge de la Sécurité, Yark Damehame, a condamné ces actes de violences et a fait savoir que la violence ne prospèrera pas dans le pays.

Togo : une nouvelle église fermée par la Direction des cultes

A en croire le ministre, le bilan de ces deux actes fait état 5 gendarmes blessés et de 4 fusils AK47 emportés.

Mali : l’armée affirme avoir ‘neutralisé’ 50 jihadistes depuis Boulkessy

En rassurant les populations après ces actes, le ministre Yark a déclaré que « Le gouvernement mettra tout en œuvre pour retrouvés ces meneurs et leurs co-auteurs qui feront face à la justice ».

Plus d'articles
Togo-Célébration du 27 avril : le message des Etats-Unis au président Faure Gnassingbé