Togo / Buvettes, Fast-food, restaurant : l’autre moyen d’entreprendre au Togo

Au Togo, depuis quelque temps, la jeunesse a pris conscience de la nécessité d’entreprendre compte tenue des données du chômage sans cesse galopantes. Pour faire face à cette situation, plusieurs se lancent dans la mise en place de buvettes, de Fast-food ou de mini-restaurant.

Cet assaut vers ce terrain tire sa légitimité dans le fait qu’à Lomé, les jeunes ont tendance à visiter plus ces coins. Ils y vont pour satisfaire leur besoin de se nourrir et aussi pour le fun en profitant pour faire quelques selfies et les afficher sur les réseaux sociaux. En gros, les entrepreneurs ont vite compris le jeu et plusieurs sont ceux qui se lancent dans cet entrepreneuriat.

Pour Dado Rose, gérante d’un bar de consommation locale : « L’entrepreneuriat pour moi, c’est ma participation au développement de mon pays. Nous faisons la promotion des fruits de chez nous pour amener les jeunes à consommer local pour être en bonne santé ».

« On assiste aujourd’hui à l’ouverture de beaucoup de Fast-food avec des produits qui sont souvent importés. J’ai ouvert mon restaurant pour renverser cette tendance, un cadre pour la promotion des plats de chez moi », a laissé entendre Akoli Mawussé, gérante du Restaurant Togonou.

Aujourd’hui, que ce soient les lounge bar, les restaurants ou les crèmeries, ces cadres sont souvent visités par les jeunes. Même s’il convient de rappeler que la majorité de ces complexes étaient encore, il n’y a pas longtemps, dirigés par des Libanais ou des Français. Ayant vite compris le jeu, les jeunes Togolais entrent également dans la danse en proposant des nouveautés en terme de mets, du cadre et de l’ambiance. Et ce qui saute aux yeux, c’est que les Nationaux ont compris qu’il faut en plus du goût savoir investir dans le cadre créant un décor féerique qui n’a rien à envier aux Mc Donald’s (McDo) ou à un KFC par exemple.

Similaires