in ,

Togo / Concours d’agrégation des SJPEG : les universitaires retiennent leur souffle

Le 19e Concours d’Agrégation des Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion a été lancé le lundi 4 novembre 2019, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Il réunit 131 candidats et 36 membres des différents jurys.

Les deux universités publiques du Togo, participent à ce concours avec sept candidats dont quatre pour l’Université de Lomé.

Togo : RFI lance le prix littéraire «Voix d’Afriques»

Pour décrocher le titre de Maître de Conférences agrégé dans leur discipline respective, les candidats sont évalués par les jurys de leur section, sur la discussion des travaux de recherche, le commentaire de texte ou de document et la leçon orale. Cette dernière, véritable leçon en guise de cours magistral serait la bête noire des candidats à en croire certains rescapés de la dernière session qui s’est tenue à Yaoundé (Cameroun).

À l’issue de chaque épreuve, les jurys se prononcent sur l’admissibilité ou non des candidats. Un candidat est éliminé du Concours, s’il obtient, à l’issue d’une épreuve, une note inférieure à 8/20. À l’issue des trois épreuves, tout candidat ayant obtenu une moyenne générale supérieure ou égale à 12/20 est déclaré admis.

Entretien : que répondre à la question-piège « Parlez-moi de vous » ?

Le concours d’agrégation du CAMES en Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion vise à doter les institutions d’enseignement supérieur des pays membre, d’enseignants et de chercheurs qualifiés dans ces différents domaines, en aménageant une voie courte pour l’accès au corps des Maîtres de conférences. Il a lieu tous les deux ans.

La 19e session du Concours d’Agrégation des SJPEG prend fin le 13 novembre 2019.


Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Traitée d’ ‘idiote absolue’, cette passagère est interdite de croisière à vie

Togo, Chine, aviation civile, OACI, Organisation de l’Aviation Civile Internationale

Aviation : un pilote suspendu à vie après la publication de cette photo prise dans un cockpit