Togo / Coronavirus : début des essais cliniques de l’Université de Lomé

Après plusieurs semaines d’incertitude, les essais cliniques sur les humains à partir des phytomédicaments contre le coronavirus au Togo rentrent dans leur phase active depuis ce lundi.

L’étape des formalités administratives et des autorisations bouclée, place au traitement des patients retenus. Ils sont 250 personnes âgées d’au moins 18 ans à se soumettre à ce processus pour 4 médicaments évalués.

L’essai thérapeutique consiste à randomiser les patients c’est-à-dire donner le traitement aux patients par un tirage au sort. Nous avons au total 4 phytomédicaments produits par des tradithérapeutes et un médicament de référence, celui à base d’Hydroxychloroquine Azithromycine, qui est le traitement actuellement utilisé contre la Covid-19, a expliqué Professeur Didier Ekouevi, chef de département de Santé publique de l’Université de Lomé.

L’idée c’est de recruter 250 patients, soit 50 dans chaque bras, puis nous allons les suivre sur une période de 15 jours minimum. Au bout du 8e jour, nous verrons quelle est la proportion de patients guéris ou ceux qui auront une charge virale non détectable, a-t-il ajouté.

Ces essais sont le fruit d’une coopération entre les tradithérapeutes et les professionnels de la médecine moderne. Ils mettent ainsi en avant leurs capacités à interagir vis-à-vis des problèmes de l’heure.

Nous espérons qu’avec cet essai, qui est une première, ceci pourrait s’étendre à d’autres pathologies, notamment le diabète, l’hypertension, qui constituent des problèmes de santé publique en Afrique, s’est réjoui Prof Ekouévi.

Plus d'articles
Togo/Permis de conduire A : reprise du dépôt des dossiers à la Direction des transports routiers et ferroviaires