in ,

Togo / Université de Lomé : 250 candidats pour l’essai clinique contre le coronavirus

Après quelques jours d’incertitudes sur l’organisation ou non des essais cliniques sur les phytomédicaments retenus par les scientifiques de l’Université de Lomé contre le coronavirus, ils auront finalement lieu, a-t-on appris.

La Casa de Papel 5 : ce que l’on sait déjà sur la saison ultime

Selon nos informations, 250 patients se sont porté candidats pour se faire administrer les quatre (4) médicaments fabriqués à base de plantes médicinales et suivant les critères des remèdes chimiques de synthèse.

Togo : Après Ali Bongo, Faure Gnassingbé chez Dénis Sassou Nguesso

Selon l’équipe de la Commission ad hoc de l’UL (Comul), ces médicaments sont considérés comme des immuno-stimulateurs de l’organisme contre le Coronavirus. C’est-à-dire, des substances qui stimulent le système immunitaire en induisant une activation ou en augmentant l’activité de l’un de ses composants. Il s’agit notamment de l’Imunitum, l’Immu-Top, le Secure et le Biocire.

Mali : la doléance secrète de l’ex-président IBK aux putschistes avant sa libération

Les essais cliniques

Ces quatre phytomédicaments vont être administrés aux personnes atteintes du nouveau Coronavirus et qui sont actuellement sous traitement. Les candidats sont tous âgés de plus de 18 ans et ont donné leur consentement éclairé.

La durée de traitement est de 28 jours. Ces essais cliniques font suite aux tests in-vitro et in-vivo sur des animaux. Ces expériences constituent un moyen qui vise à tester l’efficacité de ces phytomédicaments, selon la Comul. Après cette phase d’essais cliniques, une production massive sera faite.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tour de France : début de la 107e édition ce samedi

Chelsea : l’Inter Milan ne lâche pas N’golo Kanté