in ,

Togo / Corruption : le CACIT marque un pas de plus dans la lutte

La lutte contre la corruption au Togo tout comme celle des droits de l’homme est une préoccupation majeure. Selon Transparency International, le Togo est à 29 points sur 100 en 2019 (contre 30 points en 2018). Ce qui le classe à la 130e place parmi les pays les plus corrompu dans le monde.

Saisissant la mesure de la chose, le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) veut renforcer la contribution de la société civile et des agents en charge de l’application de la loi dans la lutte contre la corruption et l’impunité au Togo. Ceci d’autant plus que, impunité et corruption font bon ménage.

À travers le « projet de renforcement de l’accès des victimes de violations des droits de l’homme à la justice et à la lutte contre la corruption au Togo », ces différents acteurs ont échangé sur les thématiques liées aux droits de l’Homme et à la corruption.

Pour le CACIT, il s’agit d’apporter un complément à la réponse de l’État dans la lutte contre la corruption. Ceci en misant sur l’engagement des organisations de défense et de promotion des droits humains aux côtés des agences de lutte contre la corruption.

Justin Abalo BADJALIWA est le coordinateur du programme régional-Afrique du CACIT et représentant du Directeur exécutif à ladite rencontre. Selon lui, « Les organisations de la société civile peuvent et doivent assurer l’impulsion, donner de la force et occuper le leadership de la lutte, tant au niveau national que mondial, contre la corruption. Les efforts qu’elles auront à fournir constitueront ainsi un cadre solide dans lequel viendront s’inscrire les actions des pouvoirs publics et des entreprises. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le CACIT en organisant cette rencontre qui lui a permis de  collaborer avec les différents corps de contrôle du gouvernement dans la lutte contre ce fléau ».

Des recommandations permettant d’améliorer le plaidoyer et les actions des acteurs sur le terrain la mise à disposition d’un rapport récapitulant les entraves et les défis sur la lutte contre la corruption au Togo ont entre autre été dégagés.


Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

JO Tokyo 2021 : la Russie accusée d’avoir planifié une cyberattaque

France / Enseignant décapité : un imam demande pardon à la famille de la victime « au nom » de l’islam