in

Togo / Covid-19 : l’Université de Lomé présente ses premiers résultats à base de plantes

La Commission ad hoc de l’Université de Lomé (COMUL) créée dans le but de proposer des solutions contre la pandémie de covid-19, a présenté ses premiers résultats de formulation de molécules actives à base de plantes, le mardi 12 mai 2020.

Une rencontre a eu lieu à cet effet à la Salle Gbéassor de l’UL, entre la COMUL et les autorités universitaires.

Coronavirus : L’OMS prend le contre-pied du remède miracle de Madagascar

Professeur Kouami Kokou, Président de la Commission, a fait part des avancées de la commission dans la mise en oeuvre du plan d’action riposte Covid-19 en mettant l’accent sur l’axe de la recherche de stimulo-immunisants et la recherche sur les molécules actives à base de plantes.

Pour Professeur Komlan Batawila, 1er Vice-président de l’UL et responsable de la sous-commission plantes médicinales, les tests ont été effectués d’après les différentes propositions reçues, ceci, suite à un appel à candidatures lancé à l’endroit des praticiens de la Médecine Traditionnelle et de toutes personnes détentrices d’une formulation ou d’une molécule avérée.

La sous-commission aurait étudié lesdites propositions à la lumière de quatre critères : la formulation, le conditionnement, les indications thérapeutiques en lien avec les symptômes du Covid-19 et la bibliographie.

Covid-19 : Un scientifique, qui s’apprêtait à présenter des «conclusions très significatives», tué par balles

Les travaux ont d’abord porté sur neuf compositions phytothérapeutiques retenues dont trois ont obtenu un résultat assez satisfaisant. 

Les formules P002P005 et P011 se sont distinguées par leur capacité à booster l’activité des cellules CD 8 in vitro. 

Face à ce succès, les tests suivants seront faits in vivo dans les prochains jours sur des animaux, avant toute proposition sur l’organisme humain. 

D’après le site de l’université de Lomé, tout codage adopté pour les formules est interne à la sous-commission dans un souci de répondre à la neutralité et à l’impartialité avec en ligne de mire tout conflit d’intérêt. 

Les recherches vont se poursuivre dans l’optique de protéger la population togolaise et aussi de conseiller le Gouvernement dans ses décisions, surtout que les enjeux sont à la fois d’ordre sanitaires, éducationnels et socio-économiques. 

Coronavirus au Togo : l’Université de Lomé soutient les étudiants confinés en cité universitaire

L’engagement de la COMUL dans la lutte contre la covid-19 s’est déjà ressentie notamment via la production de masques et de solutions hydro-alcooliques par les étudiants de la Faculté des Sciences de la Santé, des échantillons de respirateurs de l’UL et l’incubateur Nunya Lab, les applications d’échanges commerciaux à distance de Nunya Lab, et les mesures barrières systématiquement observées dans les services de l’UL.

Outre cela, il y a quelques jours, elle a prodigué des conseils à la population sur des plantes alimentaires locales pouvant renforcer le système immunitaire. 

Pour avoir plus d’impact et aboutir à une certaine professionnalisation des actions ainsi qu’à un arrimage aux marchés devant permettre à l’UL de booster ses ressources financières par rapport aux produits fabriqués et ceux à venir, la Société pour l’innovation et l’entrepreneuriat UL, SIE/UL- SARL, a été créée tout récemment.

Le Président de l’UL, Professeur Dodzi Komla Kokoroko a exhorté les membres de la COMUL à faire preuve de plus d’audace et d’imagination pour le bien-être des concitoyens et de l’humanité dont les attentes sont grandes. Selon lui “l’université est la fille naturelle de la recherche“.



Olympique de Marseille : le milliardaire saoudien veut acheter le club mais n’a pas de passeport

Elizabeth II : pourquoi le confinement est une aubaine pour son couple