Togo : des chefs canton sanctionnés par le ministre Payadowa Boukpessi

L’Exécutif togolais n’est pas tendre avec des chefs coutumiers qui s’écartent de la droite ligne. En Conseil des ministres ce mercredi 13 janvier, le ministre chargé de l’administration territoriale Payadowa Boukpessi a rendu compte d’une sanction infligée à un chef canton.

A en croire le compte-rendu de la réunion gouvernementale, trois (3) chefs canton, notamment ceux de Vokoutimé (préfecture de Vo) ; de Djama (préfecture de l’Ogou) et de Glei (préfecture de l’Ogou) ont été suspendus pour six mois.

Le grief porté à leur encontre est « la mise en place d’une organisation illégale de chefferie traditionnelle », indique le compte-rendu.

Par ailleurs, il est à noter que le ministre Payadowa a rendu compte au cours de sa communication de la prise des décrets portant reconnaissance de quatre (4) chefs cantons. Trois désignés par voie coutumière : Pagouda (préfecture de la Binah) ; Pessare (préfecture de la Binah) ; Sessaro (préfecture de Sotouboua). Un par voie élective dans le canton de Imle (préfecture de l’Amou).

Plus d'articles
Drame : un chien dévore le ventre d’une dame