in ,

Togo / Election présidentielle 2020 : voici les conditions pour participer à la révision des listes électorales

Image d'illustration

Nous vous annoncions que la période de révision des listes électorales au Togo pour le compte de l’élection présidentielle de 2020 se déroule à partir de ce 29 novembre, et ce au 1er décembre 2019, de 7h à 16h GMT au Togo et en heure locale dans les pays retenus pour le vote des Togolais de l’étranger.

Opération anticorruption au Gabon : 8 hautes personnalités incarcérées

En ce qui concerne les conditions de participation à la révision des listes électorales, il est donc utile de rappeler que ces opérations d’actualisation du fichier électoral national concernent, de manière générale :

– les citoyens togolais des deux sexes, âgés de 18 ans révolus, jouissant de leurs droits civils et politiques et n’étant dans aucun des cas d’incapacité prévus par la loi ;

– les togolais des deux sexes qui ont l’âge de voter et qui n’ont pas pu s’inscrire sur les listes électorales en mai 2019 ;

– les togolais des deux sexes qui auront 18 ans révolus, avant la clôture définitive des opérations de révision des listes électorales ;

– les togolais en âge de voter qui ont perdu leur carte d’électeur ;

– les togolais âgés de 18 ans révolus qui ont changé de domicile suite à une affectation, ceci en vue de leur transfert dans les nouveaux centres de recensement et de vote de leur résidence.

Togo : les hauts fonctionnaires de l’Etat bientôt assujettis à l’obligation de déclaration des biens et avoirs

Pour nos compatriotes, Togolais de l’étranger, les conditions légales pour leur vote sont très simple :

  1. Le vote des togolais de l’étranger n’est possible que dans les pays où le Togo dispose d’une ambassade ;
  2. Le nombre minimum des Togolais résidants dans un pays et enregistré à l’ambassade togolaise retenue pour l’ouverture d’une Commission Electorale d’Ambassade Indépendante (CEAI) est fixée à 300 ;
  3. Il est ouvert des commissions Electorales indépendantes d’Ambassade, respectivement dans les pays suivants : Etats Unis d’Amérique (USA), France, Gabon, Maroc, Nigeria et République Démocratique du Congo (RDC) ;
  4. Le nombre de CEAI est arrêté en se référant aux chiffres communiqués par les ambassades précisant le nombre de nos compatriotes inscrits dans leurs registres respectifs ;
  5. Enfin, pour se faire délivrer une carte d’électeur, un compatriote vivant à l’étranger doit fournir, en dehors de la carte d’identité et du passeport en cours de validé, la carte consulaire attestant qu’il réside depuis plus de six (06) mois dans le pays de sa résidence.


La nouvelle déclaration choc de Zlatan Ibrahimovic

Carlos Ghosn : sa femme Carole revient en détails sur les conditions de détention de son mari (vidéo)