in ,

Togo / importation de croupions de dinde : le gouvernement met en garde

Croupions de dinde

Le gouvernement togolais avait interdit l’importation et la commercialisation des croupions de dinde communément appelés “Adôkougbi”, en raison des risques de sa consommation sur la santé. Mais force est de constater que le produit circule toujours sur le marché togolais et est consommé par les populations.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 29 septembre 2020, le ministre de l’agriculture, de l’élevage, de la promotion animale et halieutique (MAPAH) mets en garde.

Selon le communiqué, ” (…) des importateurs se livrent toujours aux importations de croupions de dinde sur les marchés togolais en provenance des pays tiers en dépit de son interdiction conformément aux dispositions de l’arrêté n°17/MAEP/SG/DP du 27 juillet 2004, portant interdiction d’importation d’entreposage et de distribution des croupions de dinde sur toute l’étendue du territoire national”.

Face au constat, poursuit le communiqué,  ” le ministre rappelle aux populations que les croupions de dinde importés sont cancérigènes et donc impropres à la consommation humaine. Néanmoins les autres partie de la dinde peuvent être consommées sans aucune inquiétude”

Ainsi, “Le ministre mets en garde tous les opérateurs indélicats et tient à leur rappeler que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur,” et que “des instructions fermes ont été données aux services techniques pour redoubler de vigilance et sévir conformément aux dispositions légales.”

Pour conclure, le communiqué “invite expressément tous les opérateurs économiques concernés à plus de civisme et de responsabilité en leur demandant de se conformer scrupuleusement aux textes en vigueur”



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Total indique la date de la fin de l’ère pétrolière

Côte d’Ivoire : Emma Lohoues donne les raisons de sa séparation avec DJ Arafat